Sauver la planète ou se rappeler ALLAH ﷻ ?

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Après une nuit blanche passée en prières, tu dors trois ou quatre heures, et tu jeûnes.


Tu as faim, tu as la bouche sèche, et tu as sommeil...


Et tout cela te rapproche d'ALLAH ﷻ, car ces besoins vitaux te rappellent combien tu es faible, et petit, et vulnérable...


Et combien tu dépends de LUI.


Car qui te fournira le boire et le manger si d'un coup Il décide de rendre cette terre infertile et aride ?


Qui régénérera ton corps s'Il t'enlève le sommeil ?


Ne réfléchissez-vous donc pas ?


D'aucuns nous font croire que les ressources de la planète sont épuisables, comme un verre d'eau qui se vide inéluctablement, et que nous sommes entièrement responsables de sa préservation par notre comportement à son égard.


Non !


Car c'est LUI qui pourvoit en tout, et régénère la planète à Sa Guise, et donne l'abondance comme Il veut ; et si effectivement Il nous commande de ne pas gaspiller, c'est uniquement pour nous rappeler que tout don vient de LUI, et de LUI Seul, comme une Grâce infinie.


Et que comme tel, par adab, nous devons le considérer comme quelque-chose de rare et de précieux, et en user avec parcimonie :


Alors prenons le temps de boire et de manger : asseyons-nous - déjà - conformément à la Sunna de Son Prophète ; et souvenons-nous de LUI, et accompagnons chaque bouchée et chaque gorgée, en les espaçant, du Rappel de Son Nom.


Ne nous vautrons pas sur nos lits comme des brutes, et ne nous levons pas comme des ingrats : même fatigués, même pressés par nos obligations du Dounya, prenons le temps de faire son Dhikr, avant le coucher, et juste après le réveil - ne serait-ce que pour nous rappeler que nous ne nous réveillons que par Sa Grâce.


Que rien ne se fasse sans Son Souvenir ! Et si nous n'avons pas la capacité du Rappel permanent, (ef)forçons-nous au Rappel ponctuel - tel est le Grand Jihad.


Car c'est l'oubli et l'ingratitude qui finiront par provoquer de Sa Part disettes et pénurie des ressources naturelles ; non pas par méchanceté gratuite, ou désir/plaisir de vengeance - car Il n'est pas comme ça : tout en LUI est miséricorde et a valeur d'enseignement.


Aussi, si un mal nous atteint, c'est pour nous rappeler quelque manquement de notre part, et pour nous rappeler d'y pallier en implorant Son Pardon, et pour que nous nous tournions vers LUI, demandeurs et remplis d'humilité - mais aussi et surtout parce qu'Il nous aime, n'éprouvant que ceux qu'Il aime.


Car Il pourrait tout aussi bien nous laisser profiter, dans l'insouciance, de Sa Création : du boire, du manger, du sommeil...


Nous jetant directement, par la suite, au feu.


Comme des déchets devenus inutiles, et qu'on incinère sans même penser à les recycler.


Mais Il ne nous a pas créés pour ça : Il ne nous a créés que pour que nous L'adorions, dans une interaction permanente avec LUI.


Multipliant les signes, pour que nous nous rappelions - mais à l'attention des humbles et des reconnaissants.


C'est ainsi que, par tes adorations - ton jeûne et tes prières nocturnes - , tu as faim, tu as la bouche sèche, et tu es plein de sommeil.


Et tu LUI rends grâce de te mettre dans cet état de vulnérabilité, qui te rappelle Sa Grandeur Absolue, et Sa Prédominance sur toi.

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout