top of page

Rideau de fumée

Dernière mise à jour : 3 mai 2020

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Le Dounya est un voile, un rideau de brume/de fumée, une projection de notre ego (programmée par ALLAH ﷻ), à travers lequel filtre déjà la Lumière muhammadienne qui se trouve juste derrière - pourvu qu'on ait déjà dissipé le premier filtre de nos péchés.


Et il suffit que notre lumière interne finisse par déborder, alimentée et gonflée par le Dhikr, pour (après avoir annihilé le premier voile des péchés) dissiper ce voile et retrouver sa Source - la Lumière muhammadienne universelle (nûrun 'ala nûr).


Quant-à la Lumière muhammadienne, elle est l'ultime cercle avant Le Noyau, Le Cœur des cœurs - ALLAH ﷻ ; elle en est à la fois la porte et la station contemplative et, une fois dedans, ne reste plus qu'à se rapprocher de LUI - et ce rapprochement est sans fin car Il est infini, et procure toujours plus de délices au fur et à mesure de la progression.


La Lumière muhammadienne n'est jamais que cette zone floue et indéfinie entre l'esprit et Son Cœur : être dedans, c'est déjà avoir pénétré dans Sa Lumière ; elle est Sa Périphérie.



Dire qu'Il est là, juste derrière ce voile, cette illusion, ce rideau de fumée qu'est le Dounya et qu'entretiennent nos ego !


Dire qu'il suffit d'alimenter, de gonfler cette lumière en nous, par le Dhikr, pour qu'elle déborde, dissipe tous ces voiles, et retrouve sa Source !


Et se fonde à LUI, et L'épouse, et s'imprègne de la Connaissance.


Certes, la Lumière juste derrière les voiles est la Lumière muhammadienne : celle à travers laquelle nous continuons de cheminer vers Son Cœur - Le Cœur des cœurs.


Et comme Il est infini, ce rapprochement est sans fin et procure toujours plus de délices...


Quiconque a un peu de clairvoyance peut déjà distinguer la Lumière muhammadienne à travers le voile du bas-monde, car au fur et à mesure qu'on se purifie, elle est de moins en moins filtrée et de plus en plus vive.


Tout cela tient à si peu de choses finalement...


 

Edit du 29/04/2020 : Le Shaykh n'a pas validé cette réflexion.


Car ce que je croyais être des intuitions de l'ordre du dévoilement, ne relève en fait que d'un effort personnel d'imagination et de conceptualisation.


Bref, une production de l'ego de l'ordre de l'illusion (wahm).


Et contre ça, aussi, le rempart est la Rabita.


La Vérité vient du Walî qui la détient, pas de l'imaginaire ou du fantasme.

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page