top of page

Qur'an 25:70-71 : il n'y a rien d'impardonnable, mais commençons par demander pardon !

Dernière mise à jour : 12 avr. 2021

بسم الله الرحمن الرحيم


إِلَّا مَن تَابَ وَءَامَنَ وَعَمِلَ عَمَلًا صَٰلِحًا فَأُو۟لَٰٓئِكَ يُبَدِّلُ ٱللَّهُ سَيِّـَٔاتِهِمْ حَسَنَٰتٍ ۗ وَكَانَ ٱللَّهُ غَفُورًا رَّحِيمًا
sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne œuvre ; ceux-là ALLAH ﷻ changera leurs mauvaises actions en bonnes, et ALLAH ﷻ est Pardonneur et Miséricordieux ;

Le repentir précède la foi : pas de foi sans repentir.


La foi précède l'action : pas de bonnes actions sans foi préalable.


Tel est l'ordre indiqué par ALLAH ﷻ :

  1. Repentir ;

  2. Foi ;

  3. Actes/comportement.


Le repentir entraîne la foi, qui entraîne l'excellence du comportement par les actes.


Au verset suivant, ALLAH ﷻ explique que c'est là le processus complet de la rédemption :


وَمَن تَابَ وَعَمِلَ صَٰلِحًا فَإِنَّهُۥ يَتُوبُ إِلَى ٱللَّهِ مَتَابًا
et quiconque se repent et accomplit une bonne œuvre c'est vers ALLAH ﷻ qu'aboutira son retour.

Ainsi, pour que le pardon soit agréé, la seule demande ne suffit pas : elle doit être sincère (foi), et sanctionnée/confirmée concrètement (actes).


Le processus complet implique donc :

  1. La langue (formulation de la demande de pardon) ;

  2. Le cœur (la demande sincère gagne le cœur et se transforme en foi) ;

  3. Le corps (la foi établie dans le cœur se transforme en actes d'adoration).


Ainsi, quiconque commet un péché (aussi gros soit-il à ses yeux), ne doit pas se lamenter sur son sort, ni se laisser envahir par le waswas en se disant que ce qu'il a commis est énorme, impardonnable, et que ALLAH ﷻ n'agréera jamais son repentir ;


Il doit suivre la marche indiquée par ALLAH ﷻ dans ces deux versets, et commencer par demander pardon avec sincérité (ce qui implique l'intention de ne pas récidiver) : alors, ALLAH ﷻ sanctionnera cette demande en renforçant sa foi, ET en créant la bonne action de confirmation.