top of page

Quand tu te prends pour un Shaykh

Dernière mise à jour : 13 nov. 2023

بسم الله الرحمن الرحيم


Grisé par les signes d'affection de Shaykh, pour peu qu'il t'ait confié en plus une mission auprès de tes frères et sœurs avec une petite autorisation, tes pieds ne touchent plus terre et tu te prends pour un Shaykh.


Car tu ne vois plus la responsabilité mais l'honneur – et c'est en cela que l'amour et la confiance de Shaykh constituent une épreuve redoutable.


Mais arrive une période où tu te prends une série de claques magistrales, tu remets les pieds sur terre, et tu te rends compte que tu n'es qu'un malade du cœur au milieu d'autres malades, et que ceux que tu croyais pouvoir aider par ta prétendue supériorité sont en réalité plus sains et plus élevés que toi.


Le Shaykh t'a testé, éprouvé, et tu es tombé les deux pieds joints dans le piège ; mais il y avait derrière ce piège une sagesse et un enseignement – et surtout une formidable leçon d'humilité.


Le Shaykh sait précisément par quoi te faire passer pour t'éduquer.


(Petit conseil gratuit : si un jour Shaykh te met à l'honneur devant les autres, sois particulièrement vigilant pour ne pas choper le melon ; et si un jour il te demande de suivre ou de t'occuper de quelqu'un, ça n'est pas parce que tu es meilleur que cette personne, c'est surtout parce que tu as bien des choses à apprendre à son contact ; en d'autres termes, efforce-toi de toujours voir au-delà de ce que ton ego te montre – ce à quoi il se complaît – parce que tu peux être sûr que ton ego te met dedans et te fourvoie : c'est une règle immuable.)



Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation préalable de l'auteur.

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page