top of page

Mourir en martyr comme un héros, ou dans son lit comme un vieux ?

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Certes, la Shahada (martyr) est un des plus hauts degrés qui soient, car elle implique le sacrifice ultime de son ego pour ALLAH سبحانه و تعالى.

Mais aller au devant d'elle, la chercher intentionnellement, n'est-ce pas un peu présomptueux ?

Car c'est une grâce qu'ALLAH عز وجل accorde à ceux de Ses Serviteurs qu'Il choisit - et chercher à forcer ce choix, à le devancer en se ruant sur le premier champ de bataille qui vient avec l'intention de mourir, c'est tout de même aller un peu vite en besogne.

D'autant que le suicide est strictement défendu en Islam

Et c'est surtout éluder les autres combats que sont le petit Jihad d'une part (se lever le matin pour subvenir aux besoins de ses proches), le grand Jihad d'autre part (courir la planète pour faire Da'wa et porter le message de l'Islam), et enfin le plus grand Jihad (lutter contre son âme et ses mauvais penchants pour améliorer son comportement).

Certes, c'est moins glorieux et moins prestigieux sur le papier, mais c'est un combat de tous les jours, dans l'ombre et l'humilité, qui est d'autant plus méritoire qu'il impose de subir sur le long terme le Dounya et toutes ses galères.

Sayyidina Muhammad ﷺ n'a jamais recherché le martyr, et est mort dans son lit - et pourtant il a foulé bien des champs de bataille, se trouvant parfois au cœur de la mêlée.

Mais il était conscient des responsabilités qui étaient les siennes dans ce bas monde, tant sur le plan de la vie privée que de la vie publique, et il n'a jamais chercher à s'en exonérer.

Sayyidina Uthman رضي الله عنه est mort en Shahid (martyr), mais octogénaire, et après une vie chargée d'épreuves - et surtout marquée par une multiplication de bonnes œuvres qu'il n'aurait jamais pu accomplir s'il était parti plus tôt ; idem pour Sayyidina 'Ali رضي الله عنه bien qu'assassiné un peu plus jeune que Sayyidina Uthman.

Quant-à Sayyidina 'Umar رضي الله عنه, s'il avait invoqué ALLAH سبحانه و تعالى pour qu'Il lui accorde la Shahada, ce ne fut qu'après la vie exemplaire qu'on lui connaît ; et surtout, il avait eu la politesse de demander à Son Créateur, avant de chercher à précipiter cette grâce.

Donc, avant de chercher à mourir prématurément en héros, commençons par nous rendre utiles ici bas, et par remplir nos livres de toutes les petites actions du quotidien - certes plus terre à terre, mais d'autant plus méritoires par l'humilité qu'elles impliquent.

Quant-au martyr, attendons sagement et humblement qu'ALLAH عز وجل veuille bien nous l'accorder (s'Il le veut) - ce qui n'en aura que plus de valeur.

Et moins de prétention.


Mourir en martyr comme un héros, ou dans son lit comme un vieux ? - Blog - Stéphane Abdallah ILTIS

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page