Lumière en action

Dernière mise à jour : 11 avr. 2021

بسم الله الرحمن الرحيم


Tout ce qui transparaît dans le monde des apparences (objets, événements...) correspond dans le monde invisible à Une Énergie en action, Une Volonté (Une Lumière) qui procède par décrets (كن فيكون) et écriture : en d'autres termes, toute chose apparente est la manifestation/résolution instantanée, via l'écriture, de Cette Force Créatrice en action permanente.


Cette Énergie Créatrice fait ainsi advenir le monde visible selon au moins deux niveaux d'écriture :

  • le destin initial, qui correspond à un premier jet prédéterminé ;

  • le destin modifié, qui correspond à la réécriture du premier – soit en conformité parfaite, soit différemment selon l'état du cœur des hommes en termes de croyance ou de mécréance (le destin initial est fondé sur la croyance supposée des hommes, mais s'ils dévient vers la mécréance, leur destin se réécrit avec les causes et effets correspondants).


Cette Force Créatrice, Cette Énergie, Cette Lumière en action, c'est bien évidemment ALLAH ﷻ – et Elle vibre selon une fréquence extrêmement haute : s'éteindre en ALLAH ﷻ, c'est parvenir à réintégrer cette fréquence, en être partie prenante, et donc prendre sa part dans sa dynamique créatrice (celle-là même qui se manifeste en objets ou événements visibles appréhendables par les sens).


Cette Lumière, pour quiconque est dévoilé, se perçoit par l'esprit comme une Présence latente, et même par les sens (à travers la lumière physique effective, par un vibrato spécifique...) ; et même, Elle apparaît dans Sa Dimension "écrite", dans la formulation qu'Elle génère d'Elle-même : c'est-à-dire qu'on voit la trame qu'Elle compose spontanément par Sa Seule Force Transcendante, par Sa Seule Existence, par Sa Seule Essence*, et qui se traduit en manifestations extérieures ; en d'autres termes, on a accès au livre vivant qu'elle compose et déroule ; et même, une fois qu'on l'a réintégrée comme pur esprit, comme pure énergie, on y participe selon la place et le degré qu'on y occupe (on La réintègre d'abord par Sa manifestation physique contemporaine qu'est le Walî, en qui on atteint Sa dimension muhammadienne, au-delà de laquelle on rentre enfin dans Son Infini Insondable – et à partir de là on n'en finit plus de se rapprocher d'ALLAH ﷻ).


Les Awliya eux-mêmes participent de Cette Lumière (ils sont "une part" d'ALLAH ﷻ comme manifestations directes), avec cette particularité (propre à eux et aux prophètes), qu'ils ont un pied dans le monde visible/matériel, et un pied dans La Lumière "pure" : traits d'union entre les deux, ils constituent, au niveau de ce voile qu'est le monde apparent, les portes d'accès à La Proximité d'ALLAH ﷻ.

 

*On voit le jeu d'écritures qui émane directement d'Elle : en fait La Lumière, Auto-suffisante, Se résout, Se réalise, Se forme d'Elle-même en jeux d'écritures et d'équations par quoi se meuvent les apparences (on passe de La Lumière pure aux manifestations du monde visible, via la Lumière muhammadienne et l'écriture) : tout, strictement tout, provient d'Elle, et est voué à retourner à Elle.

 

OBTENIR CE POST EN FORMAT PDF

 

Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation écrite de l'auteur.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout