Les deux plaisirs des adorations

Dernière mise à jour : 12 févr.

بسم الله الرحمن الرحيم


Il y a deux sortes de plaisirs dans les adorations : le plaisir de l'âme, et le plaisir de l'esprit.


Le plaisir de l'âme consiste à regarder ses adorations, à se regarder adorer, et à en tirer de l'orgueil : dans ce cas, on ne voit que soi, égocentré qu'on est ; dans ce cas on est attentif à chaque mouvement de son adoration, on cherche la perfection formelle, et l'objectif est de réaliser un acte parfait, comme une performance personnelle dont on tire une satisfaction toute narcissique.


Le plaisir de l'esprit, quant-à lui, consiste à regarder ALLAH ﷻ, et à sombrer dans l'ivresse de Sa Présence : dans ce cas on ne voit plus que LUI jusqu'à s'oublier soi-même et, tout orienté qu'on est vers LUI, on ne fait même plus attention à ses gestes, on ne se regarde plus adorer – on adore, tout simplement ; et on remet à Sa Seule Miséricorde l'évaluation et l'acceptation de l'acte, sachant qu'Il est Pardonneur et Miséricordieux, et que l'action ne vaut que par l'intention.


Telle est l'adoration des Salihin, qui se noient dans la jouissance, dans l'ivresse de Sa Présence.


L'autre ne peut pas ressentir ce Hal – qui peut aller jusqu'au Fana, jusqu'à l'extinction – car il est voilé par son petit plaisir personnel.


Mais s'il connaissait la puissance de l'extase de l'adoration des pieux, il s'empresserait de renoncer à sa médiocre satisfaction égotique ; et s'il connaissait la réalité de La Présence de ALLAH ﷻ, il n'aurait même plus le loisir ni le goût de se contempler ne serait-ce qu'un instant : il ne verrait plus que LUI.


 
 

Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation écrite de l'auteur.

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout