top of page

La restriction des sens

Dernière mise à jour : 8 nov. 2023

بسم الله الرحمن الرحيم


Nos sens sont volontairement limités à un fragment dérisoire du monde visible (et nous ne parlons même pas des mondes invisibles), parce que nous serions incapables d'embrasser, de considérer la profusion de la création dans son immensité, dans son infinité.


Déjà nous ne remarquons pas un millionième de ce qu'il nous est donné de percevoir par notre champ sensitif – et c'est Une Grâce d'ALLAH ﷻ, car si nous le pouvions nous deviendrions instantanément fous devant l'ensemble des choses qui s'imposeraient à nous et que nous ne pourrions assimiler (tout voir reviendrait à voir ALLAH ﷻ et nous ne pourrions le supporter, comme la montagne s'est désintégrée devant Moïse عليه السلام en le laissant foudroyé – KO).


Rien qu'une mouche, ou une fleur, l'étendue de notre science n'a pas permis d'en percer tous les secrets, et nous n'en avons qu'une connaissance superficielle. (La Grâce d'ALLAH ﷻ est telle qu'Il ne nous donne pas à voir quelque chose sans nous en délivrer un minimum de connaissance, et Il ne nous impose pas d'emblée la vue de choses incompréhensibles ; mais ce qu'on voit, nous devons faire l'effort d'en percer progressivement les secrets, et c'est par cette cause de l'investigation qu'ALLAH ﷻ lève progressivement les voiles ; et cheminer vers la connaissance des choses, chercher à percer les secrets de Sa Création, c'est cheminer vers ALLAH ﷻ.)


Et cette restriction d'accès à la création et à la connaissance, en nous (im)posant des limites dans notre seule perception (mais pas que), n'a pour seule vocation que de nous rappeler qu'ALLAH ﷻ est Illimité : c'est notre petitesse qui nous rappelle Sa Grandeur, notre étroitesse de vue qui nous rappelle Son Omniprésence, notre ignorance qui nous rappelle Son Omniscience...


Car s'il est des choses que nous ne voyons pas, c'est qu'il est nécessairement des choses dissimulées à voir ; s'il est des choses que nous ignorons, c'est qu'il est nécessairement des choses préservées à savoir – et qui sont forcément vues et connues dans l'absolu ; et qui mieux qu'ALLAH ﷻ peut voir et connaître ce que nul autre ne voit ni connaît ?


LUI Qui a tout créé et est Le Sage Gardien de Sa Création – car nul mieux que LUI sait ce qui peut être dévoilé, quand, comment, et dans quelles proportions.



Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation préalable de l'auteur.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page