Face à la mort

Dernière mise à jour : 22 août 2019

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ

Un jour, par curiosité, j'ai répondu à une offre d'emploi intérimaire de porteur funéraire, et j'ai fait quelques vacations.


Ce contact avec la mort a été l'un des rappels les plus puissants de ma vie.


Le rappel de notre destination finale, à tous.


J'ai vu des riches, des pauvres ; des jeunes, des vieux ; des hommes, des femmes ; des beaux, des laids... tous passer par cette étape inévitable qu'est la mort.


Qu'importent tes biens, ta famille, le nombre de tes enfants, ta position sociale, tes guerres et tes révoltes...


Du jour au lendemain, tout ça n'a plus aucune réalité, et tu te retrouves nu, froid et rigide, dans une chambre froide.


Tu n'es plus qu'une enveloppe inerte, totalement soumise et abandonnée aux mains des tiers qui vont pleinement disposer de toi afin de t'apprêter et t'accompagner pour ton dernier voyage.


Peut-être, hier, avais-tu du pouvoir et inspirais-tu la crainte - toujours est-il qu'aujourd'hui tu n'es plus que cette masse impuissante de matières et de liquides, qui a commencé son inévitable processus de décomposition.


Tous, nous finirons dans un trou qui se refermera inéluctablement sur nous, ou dévorés par les flammes de la crémation.


Et tu n'emporteras pas, dans la fosse ou le four, cette voiture qui faisait ta fierté, pas plus que ta belle maison achetée à crédit, pas plus que ton compte en banque, pas plus que ton titre de président ou de directeur de je ne sais quoi.


Ça peut t'arriver demain, ou même dans une seconde.


N'oublions jamais ça.


(Mention particulière aux professionnels qui font ça à temps complet, avec un sens du service et une humilité exemplaires.)


Face à la mort - Blog - Stéphane Abdallah ILTIS

Soutenir mon travail - Blog - Stéphane Abdallah ILTIS

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout