Éternels débiteurs

Dernière mise à jour : 12 avr. 2021

بسم الله الرحمن الرحيم


Si ALLAH ﷻ ne te veut pas préalablement, tu ne peux pas Le vouloir.


S'Il ne t'a pas aimé Le Premier, tu ne peux pas L'aimer.


Car Il s'interpose entre l'homme et son cœur :


وَٱعْلَمُوٓا۟ أَنَّ ٱللَّهَ يَحُولُ بَيْنَ ٱلْمَرْءِ وَقَلْبِهِۦ
... et sachez qu'ALLAH ﷻ s'interpose entre l'homme et son coeur... (Qur'an 8:24)

Le secret, c'est de répondre à Son Désir et à Son Amour par un amour et un désir encore plus forts (du moins dans l'intention).


Car ALLAH ﷻ, qui est Le Tout Miséricordieux, Le Plus Généreux, donnera toujours plus qu'on ne veut bien (et qu'on peut) LUI donner.


ALLAH ﷻ ne saurait être en reste ni débiteur : pour un pas vers LUI, il en fait mille en retour - et des Pas de Géant.


Alors essaye de ne jamais te contenter de ce que tu LUI donnes.


Ne sois jamais satisfait de tes adorations et de ton désir de Sa Face.


Sayyidina Muhammad ﷺ, qui est de loin le plus aimé de Ses Serviteurs, passait des nuits entières en prières, à tel point que ses pieds enflaient ; et à Sayyida 'Aïsha رضي الله عنه, qui s'en étonnait et s'en s'inquiétait, lui demandant pourquoi il faisait ça alors qu'il avait déjà tout reçu, il répondait quelque-chose dans le genre : "Comment pourrais-je être ingrat envers Celui Qui m'a tout donné ?" ou "Ne serais-je pas un serviteur reconnaissant ?" :


Un jour ‘Aïsha lui dit : « ALLAH t'a honoré de Son amour et de Sa proximité. Alors pourquoi te soumets-tu à tant d'incon­fort ? » Il répondit : « Si ALLAH , par Sa grâce et Sa miséricorde, a bien voulu m'accorder Son amour et Sa proximité, en retour n'est-il pas de mon devoir de toujours Lui en rendre grâce ? La reconnaissance doit augmenter dans la mesure des faveurs reçues. » (Bukhâri)

Car, mieux que quiconque, le Prophète ﷺ savait bien qu'on ne saurait être créditeur à l'égard d'ALLAH ﷻ.


Et qu'on se doit, en tant qu'éternel débiteur, d'aller pour LUI au bout des capacités qu'Il nous donne pour ça.


Et si on dépasse ses limites, on sera étonné de constater qu'Il les repousse instantanément.


Jusqu'à l'infini s'il le faut.


Mais qui d'entre nous voudra bien le croire ?


Car, impolis que nous sommes, nous ne regardons que de notre point de vue (du point de vue des capacités et limites que nous nous connaissons), sans considérer que du Sien tout est possible.


Mécroyant ainsi, car oubliant que c'est LUI qui donne tout - à commencer par l'endurance.


Alors qu'il suffirait juste d'avoir ce Yaqîn (qu'il peut nous faire tenir une nuit complète en prière, ou qu'il peut nous faire passer une vie entière dans le jeûne et l'inédie), et l'intention la plus pure.


Mais nous n'avons pas cette foi.


Pauvres de nous...

 

OBTENIR CE POST EN FORMAT PDF

 

Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation écrite de l'auteur.

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout