top of page

De la Lumière hors de nous, à la Lumière en nous, à nous dans la Lumière...

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Arrive un moment où l'on ressent la Présence, non plus à l'extérieur, mais à l'intérieur.

C'est que la Présence nous habite.

C'est qu'Elle a commencé d'investir notre être et notre perception, se substituant, dans le contrôle de nos sens, à notre ego annihilé.

D'abord on voit Sa Main dans la moindre événement - comme si l'on percevait l'intention dans l'action, et la dynamique qui la constitue, et la logique qui la génère - comme si on en était le concepteur.

Cela nous paraît transparent et lumineux.

Puis, on éprouve cette sensation que la Création nous obéit, directement connectée, dans son mouvement, dans sa respiration, à notre inspiration et à notre intuition.

Un peu comme si elle était un prolongement de notre être, sa continuité.

Car la Présence en nous finit par se projeter, s'étendre sur le monde autour de nous.

(D'abord nous ressentons la Présence À L'EXTÉRIEUR : hors de nous, nous la percevons, dans notre altérité, comme étrangère ; puis À L'INTÉRIEUR : elle pénètre en nous et nous envahit progressivement, grossissant en notre cœur jusqu'à gagner tout notre être et nos sens ; puis DE L'INTÉRIEUR : elle déborde notre être au point de l'englober dans l'Unité de la Création.)

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page