Construire sur du sable ?

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Les choses du Dounya sont vouées à disparaître.

Il n'est rien ni personne dans ce bas monde qu'Il ne donne et qu'Il ne finisse par reprendre.

Rien.

Aussi, s'attacher à quelque-chose ou quelqu'un de l'ici-bas, en faire sa raison de vivre, son repère, c'est inéluctablement s'exposer à en être privé, et à se trouver privé de sens au où Il viendrait à nous le retirer prématurément.

Et même, si on part avant, on aura consacré son temps à quelque-chose ou quelqu'un du Dounya, plutôt qu'à LUI qui est immuable :

Aimant la créature plutôt que Le Créateur, agissant pour cette chose plutôt que pour LUI, recherchant la satisfaction dans (ou de) la créature plutôt que La Sienne, on aura négligé Sa Face et ce qui assure la Paix éternelle.

Autant s'assurer ce qui est durable, plutôt que ce qui est éphémère.

Aimer la créature, certes.

Mais EN LUI, et POUR LUI.

Alors on sera réuni avec ceux qu'on aura aimé en recherchant Son agrément.

Dans le cas contraire, on risque fort de retrouver ses passions égoïstes au feu.


ALLAH ﷻ dit :

بَلْ تُؤْثِرُونَ الْحَيَاةَ الدُّنْيَا
Mais, vous préférez plutôt la vie présente,
17 وَالْآخِرَةُ خَيْرٌ وَأَبْقَى
alors que l'au-delà est meilleur et plus durable.
11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout