Confinement spirituel

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Le vrai confinement, ce n'est pas celui qu'on nous impose, mais celui que nous pratiquons à longueur d'année à l'égard de notre Seigneur :


Repliés sur nous-mêmes, sur le Dounya, sur les soucis d'argent, de cœur, de voiture...


Nous nous enfermons tout seuls dans un monde de ténèbres, en tirant autour de nous le voile de l'oubli qui nous coupe de La Lumière Essentielle.


Et nous laissons dehors Sayyidina Muhammad ﷺ pour nous tourner vers les seules créatures - de l'épouse au percepteur en passant par le patron, le garagiste, les collègues, les enfants...


Si au moins c'était pour les tirer de l'autre côté du voile, ce serait louable - mais c'est uniquement pour nous vautrer avec eux dans la distraction du bas-monde.


Et aujourd'hui que l'occasion nous est donnée, par Sa Grâce, de tirer un coin du voile, et de nous mettre enfin en quête de Sa Face, de pratiquer Son Évocation permanente, nous passons notre temps à nous passionner pour un épiphénomène, qui n'avancera ni ne reculera en rien le terme qu'Il nous a fixé.


Et nous nous complaisons dans une peur aussi lamentable que dérisoire, que nous alimentons sans fin par nos conjectures stériles, plutôt que de craindre Celui qui suspend l'Univers à Sa Seule Volonté.


Qu'Il ait pitié de nous.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout