top of page

Al-Kawthar

Dernière mise à jour : 5 févr. 2023

بسم الله الرحمن الرحيم


إنا أعطيناك الكوثر
Certes nous t'avons accordé l'abondance (Qur’an 108:1)


L'abondance, c'est celle de la descendance de Fatima Zahra1 (رضي الله عنه), et par extension celle de tous les héritiers spirituels.


Cette abondance se répercute sur ceux qui aiment (vraiment) le Prophète ﷺ, car ils en jouissent à leur tour : eux aussi laissent derrière eux un héritage spirituel, passant ainsi à la postérité car ils deviennent connus dans l'histoire comme des dépositaires et des transmetteurs de la lumière de Sayyidina Muhammad ﷺ ; cette postérité, c'est La Façon d'ALLAH ﷻ de les honorer pour avoir suivi aveuglément le Messager ﷺ, de manière inconditionnelle, sans jamais douter de lui ; mais la condition première de cet honneur, au-delà de la (simple) loyauté au Prophète ﷺ, c'est l'Amour : car c'est lui qui fait toute la différence, à l'instar de Sayyidina Abu Bakr qui, selon les propres termes du Prophète ﷺ, a dépassé tous ses autres compagnons par l'amour inconditionnel qu'il lui portait.


C'est ainsi que celui qui hait le Prophète ﷺ (c'est-à-dire celui qui ne l'aime pas, par litote), sera sans postérité : il ne sera pas récompensé de cette célébrité à laquelle accèdent les Salihin, les Vertueux, les Pieux, les Awliya, qui se seront distingués par l'amour sincère et sans limite qu'il portaient à RasuluLLAHﷺ.


Et le signe de cette postérité, c'est la transmission du flambeau aux héritiers, par lesquels survit le nom du maître puisqu'il se voit inscrit dans une Silsila et évoqué dans un Khatm : le disciple qui a reçu le flambeau du maître est nécessairement connu comme son héritier, il est notoire que c'est ce maître qui le lui a transmis, et même c'est uniquement parce qu'il le tient de ce dernier qu'il y a héritage : la transmission ne vaut que par le transmetteur, et le transmetteur n'accède à la postérité que par cette transmission, par cet héritage qu'il lègue : dans l'histoire, il sera établi que ce sera lui qui aura transmis la lumière aux générations suivantes – comme il est notoire que Mawlana Shah Naqshband (رضي الله عنه), par exemple, a transmis l'héritage de la voie qui le lie à Sayyidina Muhammad ﷺ et Abu Bakr (رضي الله عنه) à toute une lignée de successeurs tout aussi réputés (après l'avoir lui-même reçu de transmetteurs non-moins prestigieux).


Ainsi ALLAH ﷻ honore ceux qui aiment sincèrement le Prophète ﷺ : en les faisant connaître comme des pôles qui se transmettent son héritage d'une génération à l'autre.


Et ceux-là comprennent parfaitement le sens de La Parole d'ALLAH ﷻ : "Certes, nous t'avons accordé l'abondance." ; ils savent que ce qu'ils tiennent du Prophète ﷺ va se répandre derrière eux, proliférer, prospérer en abondance...


 

1Sayyidina Muhammad ﷺ dit de Sayyida Fatima Zahra (رضي الله عنه) qu’elle est "la mère de son père", parce qu'en engendrant sa descendance, ses héritiers, elle le fait naître à la postérité ; en d'autres termes, elle le fait renaître : la mère du Abu Al-Qasim l'a fait naître au monde matériel comme être incarné, et la fille de Muhammad ﷺ le fait renaître à la postérité, comme initiateur d'une longue lignée de maîtres spirituels, de guides, de Qiblatan, en engendrant avec Sayyidina ‘Ali (رضي الله عنه) ces successeurs porteurs de son esprit, de sa lumière. À ce titre, on peut dire de Sayyida Fatima Zahra (رضي الله عنه) qu'elle est Al-Kawthar (l'abondance), allégoriquement et par métonymie : elle est la source de l'abondance du Prophète ﷺ, et par extension l'abondance incarnée : par elle, le Prophète ﷺ abonde dans ses successeurs, ses descendants tant par le sang que par l'esprit (car Fatima et ‘Ali n'étaient pas que les porteurs de son sang, ils étaient aussi les porteurs de son esprit, qu'ils ont transmis au-delà de leur propre descendance génétique).



Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation écrite de l'auteur.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page