Un état idéal pendant le Dhikr ?

Dernière mise à jour : 20 sept. 2020

بسم الله الرحمن الرحيم


Un état idéal pendant le Dhikr ? - Blog - Stéphane Abdallah ILTIS

Pendant ton Dhikr, s'il est bien exécuté, tu dois glisser progressivement vers un état d'extinction, comme une sorte de veille, que j'appelle aussi "extraction".


C'est-à-dire que tout ton organisme se met en veille, depuis ton cerveau jusqu'à ton système nerveux, à l'exception de ton Sirr - à savoir ton point de contact avec ALLAH ﷻ :


Tu ne penses plus à rien, tu ne ressens plus rien - ni ton corps ni aucune manifestion extérieure - et Seuls Le Nom d'ALLAH ﷻ et La Présence d'ALLAH ﷻ t'occupent.


C'est comme si tu dormais - une espèce de coma éveillé - sauf qu'il ne s'agit pas à proprement parler de sommeil puisque tu es conscient (et parfaitement conscient) de La Présence d'ALLAH ﷻ qui t'a envahi.


Cet état, qui n'en est pas vraiment un (il ne s'agit pas précisément d'un Hal, qui se caractérise par son intensité et son caractère très ponctuel), est propre au Dhikr, et donc chronique, itératif : il doit survenir à chaque séance de Dhikr - si les conditions de fond et de forme sont bien réunies, et l'Adab parfaitement respecté.


Il se rapproche beaucoup du Ghayba et, comme tout état, ne doit pas être recherché comme une fin en soi : il n'est qu'un corollaire, une conséquence.


Mais ton Dhikr peut tout aussi bien te paraître agité, ou dispersé - et ça ne signifie pour autant qu'il est raté ou improductif, et que ALLAH ﷻ ne t'a rien donné : du moment que tu as fait l'effort de la Rabita en introduction, que tu as respecté ton temps prescrit par ton Shaykh, et égrené Le Nom d'ALLAH ﷻ, tu as parfaitement respecté ta part du contrat.


Aussi, casse ton thermomètre et garde-toi bien de juger toi-même de l'efficacité ou de la qualité de ton Dhikr : Le Seul Juge, c'est ALLAH ﷻ, et Ses Critères, que tu ignores, sont souverains.


Et cela marche dans les deux sens : il est aussi peu pertinent de juger son Dhikr défaillant, que de s'en satisfaire - et même c'est pire de s'en féliciter car il s'agit d'orgueil, qui en soi suffit quasiment à l'annuler, purement et simplement.


Aussi, contente-toi d'exécuter ce que te demande ton Walî, sans trop chercher à comprendre ni te poser de questions : il sait mieux que toi ce qu'il te faut, et s'il y a lieu de corriger quoi que ce soit, sois certain qu'il te le dira en temps opportun.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout