top of page

Tes adorations sont-elles sincères ?

Dernière mise à jour : 22 août 2019

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Paradoxalement, tu peux être plus loin d'ALLAH dans la perfection de la pratique, que dans le repentir du péché :


Tu vas cheminer avec droiture (ou ce que tu crois tel) pendant un certain temps, concentré sur ton bon comportement présumé et l'accomplissement assidu des actes d'adoration, puis, un jour, sans que tu le voies venir, tu vas te prendre les pieds dans le tapis, trébucher et t'étaler de tout ton long, rattrapé par quelque tentation ou turpitude dont tu n'arrives pas à te débarrasser.


Alors que tu es découragé, déçu, écœuré de toi-même, c'est plus que jamais le moment de te rappeler que Sa miséricorde est infinie, et qu'IL a peut-être même voulu ce faux-pas pour que tu reviennes à LUI repentant et plein d'humilité.


Car sans que tu t'en rendes compte, ton ego se gargarisait de ton bon comportement supposé, de la multiplication de tes prières et de tes jeûnes surérogatoires (que tu enchaînais non sans une certaine satisfaction personnelle) et tu commençais à te prendre pour le Saint que tu n'es pas.


Car même dans les actes d'adoration, nous devons rester humbles et mesurés, nous garder de l'ostentation et de l'orgueil, et n'en pas faire plus que nous sommes capables.


Et quand nous commençons à les accomplir avec zèle, plus pour "bien faire" ou "faire bien", que par réel plaisir (jusqu'à nous y forcer au point de nous y fatiguer, voire de nous en dégoûter), c'est peut-être le signe qu'ils ne sont plus sincères et qu'il faut lever le pied.


Alors ALLAH te poussera à la faute pour te remettre à ta place, te rappeler à ta juste valeur - à ta juste nature de pécheur - et, te détournant de ton ego par trop satisfait, te rapprocher de LUI par le repentir.


Car n'est pas le Prophète qui veut (صلى الله عليه وسلم), et la capacité à multiplier les actes d'adoration avec sincérité et sans lassitude, pour LUI seul et pas pour son auto-satisfaction, est une grâce qu'IL n'accorde qu'à Ses rapprochés.


Alors n'en faisons pas trop et contentons-nous d'accomplir ce que nous pouvons, en toute humilité, sans chercher à nous prévaloir d'une perfection qui sera nécessairement empreinte de suffisance - voire de fatuité.


Car la perfection ne sied qu'aux Prophètes et aux Awliyas.


Tes adorations sont-elles sincères ? - Blog - Stéphane Abdallah ILTIS

Soutenir mon travail - Blog - Stéphane Abdallah ILTIS

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout