Suhba : accorde à chacun de tes frères la plus haute importance !

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ

Ne présume jamais du degré de ton frère !


Certains, qui te paraissent insignifiants, ont auprès d'ALLAH ﷻ un rang que tu n'imagines même pas.


Et même, pour être sûr de ne pas te tromper, considère tous tes frères avec la même déférence, et accorde à chacun la plus haute importance.


Tu t'éviteras ainsi, sans le savoir, bien des situations délicates vis-à-vis d'ALLAH ﷻ.


Quant-à ton Shaykh éducateur, ne t'amuse pas à extrapoler ou conjecturer sur son Maqam.


Cela ne te regarde pas.


Qu'il soit Akhyar, ou Awtad, ou Ghawth, ou Qutb, ou même Khatm - ce n'est pas ton affaire.


Ne cherche même pas à savoir s'il est vraiment un Walî, s'il a bien réalisé le Fana - car certains disciples se posent de telles questions.


L'Adab élémentaire, avec le maître éducateur, c'est la certitude absolue quant-à sa légitimité d'enseignant.


Point.


Le reste, ce sont les affaires d'ALLAH ﷻ - ne t'en mêle surtout pas !


Si tu n'as pas ce Yaqîn quant-à la légitimité de ton Shaykh, tu n'es ni un Murîd, ni un Salîk : tu n'es pas prêt - parce que tu n'as pas été (correctement) préparé à la Suhba avec un maître enseignant.


Car le compagnonnage avec le Shaykh, ça se prépare minutieusement.


Et de cette préparation dépendra tout ton cheminement.


Ne néglige donc pas, par snobisme ou dédain, les assistants du Shaykh qui sont affectés à ce travail délicat.


Tu as même tout intérêt à les considérer avec la même importance que tu considères le Walî, et à passer en leur compagnie tout le temps qu'il leur semblera nécessaire.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout