Stimuler le Noyau

Dernière mise à jour : 23 août 2019

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Au cœur du cœur humain réside une parcelle de la Lumière divine : le Noyau.


Il agit comme une espèce d'émetteur-récepteur : si on le stimule de manière appropriée, recevant les signaux adéquats, il finit par irradier, rayonner ;


D'abord faiblement, à l'intérieur du cœur préalablement rendu hermétique par la couche des péchés accumulés pendant des années ;


Puis à l'extérieur, en fracturant cette couche noire qu'il fait voler en éclats - et même au-delà en annihilant la matière corporelle, au fur et à mesure que son rayonnement s'étend avec une portée qui peut être infinie - car la Lumière divine n'a pas de limites.


Le Dhikr du nom d'ALLAH est ce signal qui stimule ce Noyau de Lumière : car d'essence divine, il réagit au Nom divin.


La régularité du Dhikr assure un stimulus constant du Noyau, qui peut se transformer en rayonnement quasi-permanent selon son intensité et sa sincérité : Sidna Shaykh Rajab (qu'ALLAH sanctifie son précieux secret) est de toute évidence un être lumineux, qui rayonne de ce rayonnement permanent.


Mais sans stimulus, le Noyau se met en veille - jusqu'à ce qu'ALLAH, par sa grâce, ne décide de le réveiller par quelque signal.


Le kufâr est celui dont le Noyau divin est en veille.


Mais s'il venait à être stimulé et réveillé, comme dit mon Shaykh, sa Lumière pourrait finir par occulter celle du soleil.


Car le kufâr, étymologiquement, c'est celui donc la graine est enfouie en profondeur.

Tout humain fils d'Adam (la Paix soit sur lui), quel qu'il soit, est porteur de cette graine de la Lumière divine.


À ce titre, tout humain est digne de respect et de considération (et, par extension, toute créature dotée du Noyau divin), car c'est ce qui fait notre fraternité en humanité.


Quant-à ceux qui ne sont pas encore musulmans, c'est l'affaire d'ALLAH ; tout au plus pouvons-nous faire les asbab de leur conversion.


Et dans l'attente de l'ouverture divine, contentons-nous d'appliquer Surat Al-Kafirun, sans haine ni mépris : lakum dînukum waliya dîn.


Car comme dit mon Shaykh, il n'y a pas de haine gratuite dans le cœur du croyant.


Stimuler le Noyau - Blog - Stéphane Abdallah ILTIS

***


La voie de la foi, par le Dhikr, vise au passage à l'état de pur esprit : le corps se dissout dans la Lumière du Noyau divin, situé dans le cœur, qui rayonne à un point tel qu'il dépasse de très loin et annihile cette barrière physique.


On peut espérer atteindre cet état pendant le Dhikr.


L'esprit, affranchi de la matière, circule alors librement dans l'espace-temps et rencontre les autres esprits délivrés - qu'il s'agisse de ceux des défunts ou de ceux des vivants.


On peut alors rencontrer, dans cet état purement spirituel, l'esprit de son Shaykh, celui des maîtres antérieurs, mais aussi celui de Sayyidina Muhammad (صلى الله عليه وسلم), de Sayyidina Abu Bakr, de Sayyidina Ali, de Sayyidina Umar (رضي الله عنهم)...


C'est aussi dans cet état transcendé , bien évidemment, qu'on rencontre ALLAH, qu'on devient connaissant en LUI, qu'on voit et entend par LUI...


Par Sa grâce.


(Soutenir mon travail.)

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout