Processus du Dhikr (1)

Dernière mise à jour : 19 oct. 2019

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


1) La Rabita (la connexion spirituelle avec le Shaykh) réveille et stimule la Lumière dans le cœur grâce à l'Amour : elle fait le lien par lequel s'établira le mouvement d'irradiation de la Lumière dans le jeu de réflexion sur le cœur du Walî (va-et-vient, aller-retour) - un peu comme une pulsation. La Rabita bien effectuée élève par ailleurs l'esprit dans la dimension spirituelle (le "Ciel"), celle de la communion des cœurs. (Précisons que le cœur du Walî est celui du Prophète ﷺ par procuration.)

2) La répétition du nom d'ALLAH agira quant-à elle comme la pompe qui va amorcer le mouvement d'aspiration de la Lumière ainsi réveillée (par la seule Rabita la Lumière s'était allumée mais demeurait statique, par le Dhikr elle entre en mouvement).

3) La Lumière ainsi aspirée par la pompe du Dhikr va jaillir et, comme une eau vive sous pression purifiant l'âme et le corps, va d'abord franchir la barrière de l'ego, puis percevoir au-delà la Lumière de la Création, avant de revenir au cœur (par réflexion sur le cœur du Walî) quelle va enrichir de cette nouvelle Lumière chargée de Connaissance.

4) La Muraqaba va consister à fixer ce nouveau capital de Lumière en la maintenant allumée (ou en veille active) par l'effort de vigilance dans le maintien de la Rabita.

Le processus n'a pas de limite : une fois la barrière de l'ego franchie, le cœur peut ainsi puiser autant de Lumière que le veut ALLAH, jusqu'à faire passer l'être à l'état de Lumière pure (de pur esprit) - jusqu'à le faire devenir un connaissant d'ALLAH par ALLAH (jusqu'à le faire devenir un Arif biLLAH).


(Soutenir mon travail.)

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout