Premiers pas

Dernière mise à jour : 2 oct. 2020

بسم الله الرحمن الرحيم


Si le Shaykh te donne trente minutes de Dhikr à faire par jour, et pas davantage, c'est qu'il sait pertinemment que ta capacité de concentration n'excède pas ce temps, et que tu ne peux pas sortir plus d'une demi-heure de ta distraction égotique.


Trente minutes de concentration sur ALLAH ﷻ, c'est le temps maximum que peut supporter le commun des musulmans - et encore : il convient donc d'y aller par étapes, par paliers - comme le plongeur qui passe des paliers de décompression, ou comme l'apnéiste débutant qui ne descend pas d'entrée de jeu à 100 mètres de profondeur mais y va très progressivement.


De même le bébé à qui on apprend à marcher : c'est quelques minutes par jour, pas plus ; car, tout comme ton esprit n'est pas prêt à se confronter à la Présence d'ALLAH ﷻ plus de trente minutes (s'y confronter, à défaut de pouvoir la soutenir), l'organisme du bébé n'a pas encore atteint la maturité nécessaire pour lui permettre d'évoluer normalement de manière autonome.


Aussi faut-il beaucoup d'entraînement, de patience, et de motivation, pour espérer pouvoir faire un jour un Dhikr permanent - comme il faudra des années de croissance, de développement et d'efforts au bébé avant de pouvoir courir un marathon.


Et surtout, pour faire ce Dhikr aussi naturellement qu'on marche ou qu'on respire.


Pour l'instant, essayons déjà de tenir nos trente minutes, et surtout de les faire chaque jour, régulièrement et avec assiduité.


Voire - même - avec concentration.


OBTENIR CET ARTICLE EN FORMAT PDF


[Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation écrite de l'auteur.]

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout