Pompe à Lumière

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Le cœur est à la fois le récepteur et l'émetteur de la Fréquence divine. La Rabita en est l'antenne : sans elle, aucune transmission possible. Quand la Rabita est bien déployée et que le cœur est enfin sur la Fréquence divine, bien connecté, il se met à battre d'une manière particulière : il est entré dans le processus de réception-émission*. Alors il reçoit la Lumière (via la Rabita : Sayyidina Muhammad ﷺ/le Shaykh) et la projette dans l'Univers par réflexion/réverbération. Dans ce processus, le cœur (du Walî) n'est jamais qu'une pompe de/à Lumière, qu'il aspire d'un côté et reverse d'un autre. *D'abord la Rabita fait battre le cœur, l'accélère ; ensuite, le cœur en éveil se met sur la Fréquence divine où il va puiser la Lumière et la restituer : la pompe est amorcée - alors seulement, il bat de ce mouvement particulier ; la Rabita est ce qui met le cœur en action, et l'ouvre, et permet de faire circuler les premières informations : c'est le travail du Shaykh ; à un certain degré d'ouverture, le cœur se met sur la Fréquence divine, dont il puise directement l'Information (le Shaykh est lui-même dans la Fréquence divine, mais noyé : il s'y efface) : alors le Dhakir est en Présence d'ALLAH ﷻ avec qui il échange directement : le Shaykh a fait son travail d'ouverture et passe en "arrière plan" dans l'esprit du Murîd, noyé dans la Présence divine.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout