top of page

Pire que pécher : désespérer de Son Pardon...

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Un jour, tu chutes lourdement et tu vas à la faute, commettant d'énormes péchés (explosion de colère, médisance, suffisance, mensonge...) recouvrant le pire de tous : l'oubli d'ALLAH ﷻ.


Et tu désespères : tu te sens irrécupérable, indigne...


Alors Il vient te donner, par quelques Grâces inattendues, des signes surprenants de Son Amour, te montrant combien Il est Présent et Proche de toi alors même que tu venais de t'éloigner de LUI - non pas par tes péchés, mais par ton désespoir de Sa Miséricorde :


Ce faisant, tu LUI tournais toi-même le dos, te jugeant toi-même indigne, et renonçant toi-même à Son Pardon.


Et là réside la pire de tes fautes :


Laisse le jugement au Plus Sage des juges, et ne (te) juge pas avec tes propres critères.


Casse ton thermomètre, comme le répète inlassablement mon Shaykh.


Car ton jugement n'est que le fruit de ton ego.


Contente-toi de te repentir comme Il LUI plaît que tu te repentes, demande inlassablement pardon pour tes fautes passées, présentes et à venir, et ne doute pas un instant de Sa Miséricorde.


Car tu es entre Ses Mains comme un sale gosse, qui fait des bêtises mais dont l'amour des parents reste acquis quoiqu'il arrive - pourvu qu'il regrette sincèrement de les avoir déçus.


Qu'Il nous assure Sa Satisfaction permanente, aussi imparfaits soyons-nous, à travers notre repentir sincère, ainsi que la satisfaction de nos parents.


Et s'Il le veut, qu'Il nous élève au rang des pieux parmi les pieux, dont Sa contemplation ininterrompue annihile jusqu'au souvenir même du péché.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page