Le crédit moderne est-il du Riba au sens coranique du terme ?

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Les organismes qui vendent du prêt à taux d'intérêt ne sont que des marchands d'enfer.


Éloignez-vous à tout prix de cette turpitude.


Préférez renoncer pour ALLAH ﷻ à un achat dans le bas-monde, et Il vous offrira des trésors dans l'au-delà.


Beaucoup de musulmans aujourd'hui se laissent entraîner dans cet égarement, qui est bien plus grave encore que l'alcool, ou la pornographie.


C'est le fléau de l'ère moderne, de cette société consumériste, qui va susciter le courroux d'ALLAH ﷻ et engendrer les pires calamités à titre de représailles.


Vous trouvez que ça va mal ?


Que les temps sont durs et oppressants, comme un nœud coulant qui se resserre autour de vos cous ?


Continuez à emprunter, à LUI désobéir, et à vous éloigner de LUI, et ça ira de mal en pis.


Et ça n'est que le commencement.


Les exemples pourtant ne manquent pas dans le Qur'an, comme autant d'avertissements, de peuples qui ont été châtiés et rayés de la surface de la terre pour leur désobéissance.


Il est Doux et Miséricordieux, mais Il est aussi Le Plus Dur en punition si vous prenez de haut Ses Avertissements.


Craignez-Le donc comme Il doit être craint, et ne Le prenez pas à la légère en spéculant sur Sa Miséricorde - car elle ne vous est pas due gratuitement et sans efforts.


Repentez-vous, revenez vers LUI en faisant Son Rappel, et renoncez pour LUI à tout ce qu'il LUI déplaît.


Alors, et seulement alors, Il ouvrira pour vous L'Aile du Pardon et vous accueillera dans Sa Miséricorde.


 

D'aucuns avancent que, par Riba, ALLAH ﷻ entendrait uniquement le prêt à doublement pratiqué par les arabes de l'ère antéislamique, à l'exclusion de toute autre forme de prêt dont le prêt bancaire à intérêt, ou le prêt usuraire.


C'est aller un peu vite en besogne et, se contentant d'une lecture ultra-littéraliste, nier l'Esprit du Texte consistant à interdire, d'une manière générale, le blâmable.


Et si l'on veut bien entendre que le système bancaire actuel, fondé sur une stratégie d'endettement massif des ménages et des États à des fins d'affaiblissement et de domination, est purement et simplement diabolique dans son intention, on ne peut qu'admettre qu'il est dans l'esprit immoral et subversif du Riba originel.


Surtout lorsqu'on a compris que le Système fait tout pour pousser les gens vers ce goulet d'étranglement (déséquilibre entre l'inflation galopante et la stagnation des revenus et salaires, destruction de l'épargne par la réduction des taux d'intérêt, suppression progressive du numéraire par des mesures coercitives visant à en restreindre l'usage comme l'interdiction d'effectuer en liquide des achats de plus de 1 000 €).


Et aussi, lorsqu'on a identifié l'élite satanique qui se cache derrière ce complot manifeste contre l'humanité.


Ce constat étant posé, il paraît logique que le terme Riba utilisé dans le Qur'an vise aussi bien la pratique du prêt à doublement de la Jahiliya, que celle du prêt à intérêt de nos jours.


Car il est juste impensable qu'ALLAH ﷻ, en créant le Qur'an, n'ait pas envisagé cette occurrence moderne du prêt à accroissement, et qu'il n'ait pas englobé, sous le terme de Riba, toutes ses variantes passées, présentes et à venir.


Et Il est Le Plus Savant.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout