top of page

L'orgueil du musulman

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


La plupart d'entre nous, quand l'Islam nous vient, daignons nous soumettre aux actes d'adoration : prier, jeûner, etc...


Et encore, nous y consentons comme s'il s'agissait d'une énorme faveur de notre part.


Mais dans la plupart des cas notre effort s'arrête là : si l'on demande à l'immense majorité des musulmans de citer les six piliers de la foi, ils les ignorent purement et simplement.


Alors quand on leur explique qu'il faut se réformer en profondeur, jusqu'à abdiquer son ego en s'effaçant derrière un savant, bien souvent il n'y a plus personne :


Car déjà c'est admettre son imperfection, et que certains croyants sont infiniment plus élevés et connaissants - et ça, l'ego ne peut tout simplement pas l'entendre :


Car à partir du moment où nous daignons nous prosterner, nous nous prenons pour l'élite des croyants, et nous nous imaginons tout savoir sur la religion.


Alors que nous ne faisons qu'étaler notre orgueil et notre suffisance, par lesquels nous rejetons radicalement tout conseil ou critique :


Mais oui quoi, puisqu'on vous dit qu'on prie et qu'on jeûne, on sait ce qu'on fait quand-même ! On connaît notre religion, hein ! On n'a pas besoin d'un soi-disant savant pour nous l'apprendre ! Nous, on s'adresse directement à ALLAH ﷻ, on n'a pas besoin de sous-fifres !


Qui n'a jamais pensé ça dans sa vie de musulman ?


Dès qu'on connaît deux sourates et qu'on jeûne une journée, on se prend pour un Shaykh et un pieux.


Telle est la nature humaine.


Telle est notre faiblesse.


Et grandir, c'est déjà admettre sa petitesse.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page