Faire Da'wa, c'est aller au contact des égarés ; pas les mépriser !

Dernière mise à jour : 23 nov. 2019

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Depuis que je ne suis plus dans cette obsession du Haram et de la Bid'a, qui m'habitait comme un waswas il n'y a pas si longtemps encore, mon cœur s'est apaisé.

Me rapprochant d'ALLAH سبحانه و تعالى - car Il est La Paix.

Traquer la faute est un processus d'exclusion négatif, qui ne conditionne qu'à voir le mal et à rejeter.

Si le Prophète ﷺ avait passé son temps à scanner les gens pour voir leurs imperfections, il se serait détourné d'eux et n'aurait pas guidé autant de personnes - surtout parmi les associateurs Quraïshites.

Aussi, nous pouvons choisir de rejeter les gens imparfaits à nos yeux et, nous enfermant dans un club fermé d'individus à la perfection autoproclamée, cultiver l'entre-soi : c'est ce qu'on appelle un comportement sectaire.

Ou bien, nous pouvons choisir de guider le plus de gens possible, en les orientant vers les Hommes d'ALLAH عز وجل habilités à la guidance spirituelle et à la purification des âmes.

Et pour sortir les gens de la boue, il ne faut pas avoir peur de marcher dedans.

Car ALLAH سبحانه و تعالى a créé l'homme faible et plein de défauts (sans quoi ce dernier n'aurait jamais eu besoin qu'On lui envoie de Livres ni de Prophètes pour l'éduquer), et il ne faut pas hésiter à se confronter à ces insuffisances, plutôt que de s'en détourner en se pinçant le nez.

Et surtout, le Da'wa est une obligation - un devoir.

Et on n'appelle pas les gens qui sont déjà sur la voie droite, mais les gens égarés.

Donc, ne les méprisons pas, mais allons à leur contact et tendons-leur la main.

Le jugement ne nous appartient pas.

Nous ne sommes là que pour aider et servir.

Qu'ALLAH عز وجل nous assiste et préserve nos cœurs du préjugé.


Faire Da'wa, c'est aller au contact des égarés ; pas les mépriser ! - Blog - Stéphane Abdallah ILTIS

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout