Devenir un Murîd

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Le secret de l'accession à la Walaya, c'est de devenir un Murîd.


Et il est plus difficile de devenir un Murîd qu'un Walî : la Walaya, une fois le degré de Murîd acquis, n'est plus qu'une formalité.


Et il est plus facile de se prendre pour un Murîd que de l'être vraiment : n'importe qui a pris la main d'un Maître éducateur et pratique sa demi-heure syndicale de Dhikr matinal peut se prendre pour un Murîd.


Mais ça, c'est la partie émergée de l'iceberg, et le maqam de Murîd ne réside pas dans ces préliminaires.


Devenir un Murîd, c'est consentir à des sacrifices que le commun des mortels n'est pas capable de supporter : privation de nourriture, privation de sommeil, privation de distractions...


C'est veiller des nuits entières dans l'attente de la Rencontre ; ne plus s'alimenter que de quelques dattes et d'un peu d'eau, et cultiver la faim qui est un éveil ; s'isoler le plus possible ; retenir sa langue et ne parler que lorsque cela est utile...


Tout en satisfaisant aux nécessités et obligations de la vie sociale : travailler, s'occuper de sa famille...


Et quiconque parvient à trouver l'équilibre entre ces exigences du Dounya, et l'ascèse que requiert l'aspiration à l'au-delà, le tout porté par une détermination sans faille dans la recherche d'ALLAH ﷻ, est un Murîd.


Alors la porte de la Walaya s'ouvre à lui.


Mais cela est bien plus facile à dire ou à écrire qu'à faire.


Qu'ALLAH ﷻ nous facilite dans cette voie de l'excellence, et nous donne la volonté.

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout