Dans le monde des causes

بسم الله الرحمن الرحيم


Les cieux ou les océans sont traversés de courants multiples et complexes, invisibles à l’œil nu mais extrêmement puissants, qui déterminent leurs mouvements et même leur vie.


Il en va de même pour la vie terrestre et les affaires du bas-monde : au delà du monde des apparences, qui n'est finalement que celui des effets et des conséquences, s'agite et se meut le monde invisible des causes.


Ce monde est voilé au commun des mortels, mais accessible aux esprits supérieurs comme les Awliya, qui ont l'ouverture spirituelle et disposent de la clarté de la vision - en d'autres termes : qui voient avec l'œil du cœur.


Et ça n'est jamais que le monde des esprits agissants et interagissants :


Dans ce monde en coulisses, le cœur illuminé voit la Haqiqa cachée derrière les apparences : ainsi perçoit-il l'esprit des créatures qui lui apparaît, dans toute sa nudité, dans une parfaite transparence avec tous ses secrets - que la créature elle-même ignore pour la plupart d'entre eux.


Et ainsi peut-il intervenir sur ce cœur à nu, comme un mécanicien agit au cœur d'un moteur.


De même, l'esprit clairvoyant a-t-il le regard sur les forces invisibles régissant la Création, et peut-il intervenir sur elles ; il voit, comme une équation, l'ensemble des causes déterminant une situation donnée, et peut-intervenir sur un destin en modifiant quelque peu l'écriture des causes - de l'équation.


Tout ça par permission exprès d'ALLAH ﷻ, puisque le Walî n'agit jamais, dans ses Karamat, sans demande préalable auprès d'ALLAH ﷻ.


Son action/intervention, aussi puissante soit-elle, reste donc parfaitement subordonnée à La Volonté d'ALLAH ﷻ dont elle n'est finalement que le relais.


Le Walî étant celui qui, pour les affaires du bas monde impliquant une interaction physique et matérielle avec les créatures, va exécuter l'Ordre et La Volonté d'ALLAH ﷻ dont il est le fondé de pouvoir (et cette mission n'incombe pas aux anges).


Car il ne sied pas à ALLAH ﷻ d'interagir avec la matière.


Il est bien au-dessus de ça.


[Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation écrite de l'auteur.]

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout