top of page

Chapelles et passions

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Ceux qui aiment les saints Awliyas sont-ils plus déraisonnables que ceux qui vouent une espèce de culte aveugle aux Salaf ?

Les seconds ne manquant jamais une occasion de taxer les premiers de Shirk, avec plus ou moins de suffisance, plus ou moins d'arrogance - quand ils ne les raillent pas tout bonnement avec ironie.

Les premiers n'étant pas forcément en reste, certains nourrissant pour leurs frères salafis, sous couvert d'une humilité plus ou moins affectée, une espèce de condescendance empreinte de hauteur, les considérant avec pitié comme de pauvres déshérités spirituels.

Ne convient-il pas, tout simplement, de rendre à toutes les grandes figures de l'Islam, saints et pieux prédécesseurs, sans différenciation aucune, les honneurs qui leur sont dus - d'autant que beaucoup de Salaf étaient des Awliyas, et que nombre d'Awliyas sont issus des trois premières générations bénies ?

Et de respecter, d'un égal respect, ceux qui sont particulièrement portés vers les uns, comme ceux dont les cœurs inclinent plus spécialement vers les autres, selon leurs sensibilités respectives ?

Quand cessera-t-on de s'invectiver en brandissant avec orgueil la certitude de sa propre vérité ?

Car qui d'autre qu'ALLAH, finalement, détient LA Vérité ?

Qu'importent nos divergences, seule notre sincérité, à terme, pèsera dans la balance.

Car nous sommes examinés sur ce qui motive nos croyances et opinions.

De fait, suivre aveuglément les Salaf en méprisant ceux qui aiment les saints Awliyas, ou l'inverse, ne témoigne pas d'une intention la plus pure qui soit.

Et relève plus de la passion que de la foi.

Et nous serons interrogés sur les égarements de nos passions.


Chapelles et passions - Blog - Stéphane Abdallah ILTIS

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page