top of page

Ce que voit le Walî

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Dans cette anecdote extraordinaire de Sidna Shaykh Rajab, on voit logiquement un prodige dans les vagues de Lumière qui sortent de la poitrine de son maître, Sidna Shaykh Ahmad - qu'ALLAH ﷻ sanctifie leur secret à tous deux.


Mais il y a en réalité deux prodiges :


Tout autre que Shaykh Rajab ne verrait qu'un Monsieur en médiation les yeux fermés.


Mais lui voit cette chose surnaturelle, aussi naturellement que nous voyons notre ombre devant nous - et cela en dit très long sur son propre Maqam !


Car seul le Walî voit dans le Walî les attributs de la Walaya.


Cocteau disait :


La poésie est une langue à part que les poètes peuvent parler sans crainte d'être entendus, puisque les peuples ont coutume de prendre pour cette langue une certaine manière d'employer la leur.

De la même manière, on croit que les Awliya vivent et évoluent comme nous dans le Dounya, alors qu'en réalité ils vivent dans une autre dimension, qui nous est imperceptible, et dans laquelle ils voient des choses réservées aux seuls initiés des secrets divins.



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page