As-Sirr (le Secret)

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Le Sirr : ce point de contact entre ton esprit (Ruh) et ALLAH ﷻ, qui renferme toutes les données confidentielles de ta relation à LUI, comme autant de secrets qui seront dévoilés le Jour de la Résurrection pour révéler qui tu es vraiment (sachant que notre être profond se définit essentiellement/exclusivement par/dans sa relation à ALLAH ﷻ : nous ne sommes réellement, que ce que nous sommes intrinsèquement dans notre rapport à ALLAH ﷻ : croyant ou mécréant ; sincère ou hypocrite ; amoureux ou craintif - ou comptable ; soumis ou transgresseur ; Walî ou Shaytan/égareur ; appelant/Da'i ou Taghut/rebelle...) :


وَحُصِّلَ مَا فِى ٱلصُّدُورِ
et que sera dévoilé ce qui est dans les poitrines (Coran 100:10)

Le nom générique est Sirr, et l'ensemble/la multitude des données/secrets qui le constituent dans sa globalité est Sara'ir).


Selon les individus et leur nature profonde (que seul ALLAH ﷻ connaît jusqu'au Jour du Dévoilement des secrets), le Sirr procède soit d'un voile qui t'empêche de Le rejoindre, soit d'une voie lumineuse ouverte vers LUI ; il est ce qui fait de toi un être sacré ou maudit, un saint ou un banni - sans compter tous les degrés intermédiaires (quand on dit d'un Walî قدس الله سره, c'est qu'on invoque pour la confirmation et le renforcement de sa sacralité/sainteté).


En d'autres termes, le Sirr est le secret de ta relation à ALLAH ﷻ ; il renferme qui tu es vraiment par rapport à ALLAH ﷻ ; et selon cette essence, il est lien ou barrière, vecteur ou voile, dévoilement ou voilement...


Le Sirr est bien entendu prédestiné/prédéterminé par ALLAH ﷻ de toute éternité ; et il a vocation à être caché (hormis chez les prophètes et les saints qui ont mission de guidance manifeste bi idhni ALLAH ﷻ), de manière à donner tout son sens à l'épreuve terrestre qui est censée nous le dévoiler graduellement par cette démonstration qu'est la somme de nos actes.


Le but du cheminement spirituel dans la voie de la foi est de te révéler qui tu es vraiment en te mettant sur la voie de ton Sirr ; selon ton degré de prédestination, tu seras soit carrément écarté de la voie, soit mis dessus jusqu'au maqam constituant ta limite, soit mené à la connaissance ultime de toi - qui est le dévoilement de ta part de divin et l'extinction/fusion en elle.


Le Sirr renferme aussi la science et les secrets de La Connaissance que t'a éventuellement conférés ALLAH ﷻ pour Le connaître et faire connaître - en d'autres termes ta connaissance de LUI, de Sayyidina Muhammad ﷺ, de la Haqiqa...


Le Sirr est donc le secret de la relation d'une créature avec ALLAH ﷻ : selon ce qu'il renferme, il peut être : saint/sacré, et ouvert (sur ALLAH ﷻ) ; ou : maudit/banni, et fermé ; dans tous les cas il vient d'ALLAH ﷻ : il est cette espèce de puce RFID nativement implantée dans l'esprit (Ruh) et directement connectée à LUI, et cette puce contient l'orientation, par Sa Volonté, de l'esprit de la créature à Son égard : rejet/repli, ou désir/inclination ; et détermine son existence par rapport à LUI (vie de croyant, vie d'hypocrite, vie de mécréant...).


Et il convient au 'Arif biLLAH, dans son effort de Da'wa, d'identifier l'esprit enclin et de n'intervenir que sur lui (et cette identification lui est rendue possible par le fait qu'il a accès à au moins cet aspect du Sirr qu'est l'orientation spirituelle de la créature).


Enfin, le Sirr est le canal d'échange entre ALLAH ﷻ et Sa créature - qu'il soit fermé ou pas selon Sa Volonté : si le canal est fermé, l'esprit (Ruh) se sclérose et le cœur se tourne/s'incline entièrement vers l'ego (Nafs) qui se développe ; si un jour la créature est autorisée à s'adresser à son Seigneur, l'invocation part du cœur, remonte vers l'esprit, et quitte l'esprit vers ALLAH ﷻ, par le Sirr qu'Il aura préalablement réouvert à cette occasion ; inversement, si ALLAH ﷻ veut se manifester à Sa créature, Il emprunte (dans le sens descendant) ce canal privilégié et unique entre LUI et elle qu'est le Sirr ; dans le cadre du cheminement spirituel par le Dhikr, le Walî prend siège dans le cœur du Murîd, d'où il stimule/réveille son esprit et l'oriente vers son Sirr, par lequel va se manifester La Présence divine : car le Dhikr est un échange direct, via le Sirr, entre la créature et Le Créateur - d'où son importance car c'est lui qui permet, par sa fréquence et son volume, bi idhni ALLAH ﷻ, de le maintenir largement ouvert (quant-au Shaykh Murabbi, son importance réside dans le fait qu'il maintient, par sa seule présence dedans, le cœur orienté vers l'esprit divin - mais aussi par ses rappels permanents et son enseignement).



15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout