Alchimie du Secret ?

Dernière mise à jour : 20 sept. 2020

بسم الله الرحمن الرحيم


Ton ego (Nafs), qui est la partie de ton esprit (Ruh) qui se préoccupe des besoins du corps, qu'ils soient physiques/matériels (alimentation, sommeil, sexualité...) ou psychologiques (désir de reconnaissance, d'amour des créatures...), et qui oriente ton cœur vers tout ça (le détournant donc de l'esprit divin qui lui se préoccupe d'ALLAH ﷻ et de l'au-delà), s'approprie arbitrairement ton être pour la satisfaction de ses seuls besoins, allant jusqu'à lui faire oublier l'esprit duquel il provient pourtant, et ses besoins ontologiques et métaphysiques essentiels.


Il s'agit ni plus ni moins d'une prise d'otage, d'une séquestration abusive doublée d'un syndrome d'aliénation en bonne et due forme.


Et le règne de l'ego, par nature totalitaire, est tyrannique et exclusif : une fois installé aux commandes de ton être, il fait tout pour garder le contrôle et ne pas se laisser déposséder, rejetant avec la plus effroyable mauvaise foi les moindres sursauts de ton esprit.


Dans le cadre d'un tel règne, ALLAH ﷻ ferme les portes du Sirr (la voie de communication avec LUI), et ne les rouvre en grand que si un Walî a su s'installer dans ton cœur et le réorienter vers ton esprit.


Mais la tâche du Walî n'est pas si simple, car il doit disputer ton cœur avec toutes les autres formes et manifestations d'amour, d'idolâtrie et d'adoration qui s'y terrent (amour des biens matériels, des créatures, des idoles...), que ton ego a convoquées pour son plaisir, et qui tendent en permanence à (re)faire pencher le cœur de son côté - c'est-à-dire vers le bas (car le siège de l'esprit se trouve dans la partie haute du cœur, tandis que le siège de l'ego se trouve dans la partie basse).


C'est pourquoi il doit absolument éveiller le cœur à l'amour de Sayyidina Muhammad ﷺ, d'une part, lequel va y réveiller ta Lumière intérieure d'essence muhammadienne ; et au Dhikr d'ALLAH ﷻ, d'autre part*, qui va la raviver et stimuler de telle sorte que les parties corrompues et souillées, qui ont formé Nafs, vont se régénérer à cette Lumière vive et remonter à la partie haute et pure/saine qu'est Ruh.


Et quand il ne restera plus rien de Nafs, que le cœur assaini ne sera plus constitué que de l'esprit reconstitué, régénéré, et même dilaté de toute cette Lumière intérieure qui l'emplit comme un ballon sur le point d'exploser, cette Lumière jaillira de/par ton Sirr ouvert, en un flux discontinu et puissant, et viendra toucher et réintégrer, dans l'Univers, le noyau (Lubb) de La Lumière Divine Originelle (نُورٌ عَلٰي نُورْ) qui s'y trouve omniprésente et cachée (Bâtin) sous l'écorce (Qishr) des apparences extérieures (Zâhir).


Alors ta Lumière intérieure délivrée et rendue à sa Source, confondue à toute La Lumière universelle, s'imprégnera de toute La Connaissance et des Secrets de l'Univers qu'elle contient.


Alors tu seras noyé dans toute cette Science, tout ce Savoir : tu auras embrassé La Connaissance Divine, éteint en elle, et tu auras réalisé le Fana tant convoité.


Ne te restera plus qu'à vivre avec Ça - avec cet Indicible, cet Ineffable - au milieu des créatures inconscientes de Ce que tu portes, et à réaliser le Baqa (la subsistance) jusqu'à ce que ton Créateur te rappelle enfin à rejoindre ton esprit, qui se trouve déjà de l'autre côté, dans ce monde invisible du Secret dévoilé aux seuls élus, aux seuls bien-aimés.


 

*Une fois établi dans le cœur du Murîd, le Shaykh y opère de cœur à cœur : il transfère de sa Lumière dans le cœur du Murîd, et cette Lumière (qui va réveiller la tienne comme la flamme d'une bougie permet d'en allumer une autre) consiste bien en Lumière muhammadienne d'une part, et en Dhikr d'autre part qui en est le carburant, l'oxygène, le combustible.

46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout