Accepte ton destin et endure

Dernière mise à jour : 27 août 2019

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Après 10 ans de privation d'enfants, mon fils aîné me revient spontanément sitôt sa majorité acquise.


Pendant 10 ans j'ai lutté, hurlé, souffert, pleuré de cette séparation d'avec mes 5 enfants.

J'en ai rendu responsable la terre entière.


Je m'enfermais dans la révolte, et la haine, et le désespoir.

Escaladais des grues en brandissant des banderoles rageuses.


Finissais par m'effondrer dans des cabinets médicaux.


Je ne vivais plus, ne travaillais plus, contaminais mon entourage par mon mal-être.


Alors que l'endurance, seule, paye.


Aucune épreuve n'est gratuite, ni vaine.


Celle qui te touche au plus profond est une invitation à la remise en question, à te réformer.


Et quand avec humilité tu l'acceptes, quand tu te soumets à ta destinée qui te dépasse, et consens enfin à te regarder dans un miroir en te confrontant à ton pire ennemi - toi-même, tout peu à peu s'éclaire.


Et rentre dans l'ordre.


Pourvu que ce soit sincère.


C'est une route ardue et sinueuse, semée d'embûches, mais qui en vaut la peine.

Car elle te mène finalement plus loin et plus haut que tu ne pouvais l'espérer.


Accepte ton destin et endure - Blog - Stéphane Abdallah ILTIS

(Soutenir mon travail.)

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout