top of page

Un bon Dhikr ?

Dernière mise à jour : 17 nov. 2023

بسم الله الرحمن الرحيم


Tu as fait trente minutes de Dhikr et tu te sens super bien, apaisé, serein, et tu es content de toi ; et tu décrètes sentencieusement que tu as fait un bon Dhikr : tu as rendu ton jugement, l'affaire est pliée.


Mais il va de soi que tu es complètement à côté de la plaque, pour la simple et bonne raison que tu as porté un jugement avec ton ego, révélant en cela ton intention profonde qui a présidé à ton Dhikr : faire un Dhikr pour toi, pour ta satisfaction personnelle, au terme duquel tu te mets une note conformément à cette étrange tendance qui consiste à faire des enquêtes de satisfaction à tout bout de champ, à consulter et à flatter l'ego.


Or, le bon Dhikr, c'est celui que tu fais pour ALLAH ﷻ, que ça te plaise ou pas : c'est celui pendant lequel tu as lutté pendant trente minutes contre crampes et démangeaisons, et surtout pendant lequel tu voulais te barrer pour retourner t'adonner à cette tâche que tu avais dû laisser en plan.


Le bon Dhikr, c'est celui que tu fais contre vents et marées, quoiqu'il t'en coûte, pour honorer ton engagement auprès de ton Shaykh – car s'il n'y avait pas cet engagement pour te tenir, tu serais juste incapable de le faire par pur amour pour ALLAH ﷻ.


Le bon Dhikr, c'est bel et bien celui que tu fais malgré toi et qui coûte tant à ton ego, parce que l'espace de 30 minutes, ne lui en déplaise, il n'a pas eu tout ce qu'il voulait.


La vraie valeur du Dhikr sous Bay‘a, ça n'est pas de répéter bêtement Le Nom d'ALLAH ﷻ (parce qu'on ne connaît même pas un millionième des secrets du Nom d'ALLAH ﷻ), c'est qu'il nous lie à Un Homme d'ALLAH ﷻ Qui, Lui, connaît ALLAH ﷻ.


Et cette obligation de faire quotidiennement ce Dhikr sous Rabita n'est qu'un prétexte pour nous reconnecter à lui, sans quoi nous perdrions définitivement la connexion tellement ce modem interne qu'est notre cœur est défaillant.



Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation préalable de l'auteur.

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page