top of page

Hyper Glue 3 Milliards

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ



Notre petite chatte Câline nous a quittés au début de ce mois, et nous ne nous remettons toujours pas de sa disparition.


Les animaux ont une force de présence exceptionnelle, et nous ressentons toujours son esprit dans l'appartement.


Parfois même, nous croyons l'apercevoir ou l'entendre.


Nous ne l'avions pas choisie, c'est elle qui nous avait adoptés : un soir, je l'avais croisée en bas de mon immeuble à Limoux, et tout de suite elle s'est montrée très familière bien qu'un peu craintive.


Deux jours plus tard je la retrouvais à la même heure et au même endroit : saisi d'une intuition, j'ai laissé la porte de l'immeuble ouverte, puis celle de l'appartement.


Alors elle m'a suivi et n'est plus jamais redescendue, bien que j'eusse laissé les portes ouvertes au cas où elle eût voulu reprendre sa liberté.


Ce fut le début d'une histoire d'amour intense et fusionnelle, qui s'est brutalement achevée au début du mois lorsque, victime d'une thromboembolie aortique, elle s'est retrouvée subitement paralysée du train arrière avec une dégradation de son état dans les heures qui ont suivi, nous obligeant à abréger ses souffrances.


C'est un véritable deuil que nous vivons, avec tout ce que ça implique, car elle faisait partie de la famille et égayait notre quotidien de sa joie de vivre et de son innocence.


J'ai eu bien des chats dans mon existence, que j'ai tous aimés, mais celle-ci entretenait avec moi une relation exclusive que je n'avais jamais connue avant.


Repose en paix ma belle, ta chaleur sur mes genoux me manque, et tes petits miaulements par lesquels tu disais tant de choses, et nos jeux du soir, et mes réveils à l'aube que tu accompagnais en manifestant ta joie et ton amour...


Tu étais très sociable et tu n'aimais pas être seule.


Tu étais même un vrai pot de colle, au point que je t'appelais affectueusement "Hyper Glue 3 Milliards".


Tu reposes aujourd'hui dans le jardin de mon père - et je n'aurais jamais voulu que ce soit ailleurs, car tu restes ainsi auprès de nous.


Je ne doute pas que nous te retrouverons, mais l'attente est bien longue et amère...


Et je n'aurais jamais imaginé que ces quelques lignes pussent être aussi difficiles à écrire.


Mais je me devais de te les consacrer.

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page