Variabilité du cœur et réécriture du destin

Dernière mise à jour : 12 avr. 2021

بسم الله الرحمن الرحيم


ALLAH ﷻ est Le Dieu des signes.


Il Se manifeste par des signes – et tout ce qui existe est signe de Sa Part, pourvu qu'on ait la capacité de le voir ; le discernement nécessaire.


ALLAH ﷻ est Volonté.


Rien n'advient que par Sa Volonté.


Quand Il veut quelque-chose, Il le formule (كن فيكون), et cette formulation est transcrite : rien n'est ou ne se passe sans être préalablement consigné par écrit.


Ainsi, la création, l'existence, les évènements... ne sont jamais que la projection de ce qui est écrit, la réalisation du script – comme un film est la réalisation fidèle d'un scénario.


Si, par une invocation acceptée, ALLAH ﷻ décide de changer le destin, cela donne donc lieu à une (ré)écriture, un décret ; et le déroulement des choses, tel que nous les vivrons, ne sera jamais que la stricte exécution de ce décret.


Il n'y a aucune place au hasard – en ce sens que rien n'échappe à Sa Volonté, et que tout est préalablement formulé et verbalisé.


Depuis le phénomène cosmique (comme la formation d'un trou noir), jusqu'au fait de cligner de l'œil.


Tous nos actes sont ainsi décrétés, bons ou mauvais, en fonction de l'orientation de notre destin : si nous devons accomplir un certain nombre de mauvaises actions pour que notre destin d'aller en enfer se réalise, Il décrétera le nombre nécessaire de mauvaises œuvres.


La seule marge de manœuvre qu'il nous soit laissé, c'est le libre arbitre – savoir : l'acceptation ou le refus des signes d'ALLAH ﷻ ; ce choix est fait en conscience, et c'est lui qui déterminera notre destination finale.


Et ce choix n'est pas figé durant la vie de la créature : il peut évoluer – d'où la nécessité de faire les causes pour convaincre quiconque doute et refuse encore.


Ainsi, quelqu'un de voilé à La Lumière Divine peut très bien s'interroger sur le sens de l'existence, et admettre la possibilité d'Un Dieu Unique : sans pour autant croire, celui-là laisse la porte ouverte à la foi, et se donne l'opportunité de réorienter son destin vers la réussite.


Inversement, quelqu'un qui a conscience de la nature divine de la création, et des innombrables signes qui l'entourent, peut très bien rentrer dans le déni, préférant suivre ses passions et se consacrer au bas-monde ; faisant comme s'il ne voyait rien.


Mais on peut tout aussi bien être voilé et refuser en bloc, ou avoir l'ouverture et se soumettre pleinement.


Quoiqu'il en soit, ALLAH ﷻ examine en permanence le cœur de Sa Créature, et y scrute la moindre fluctuation quant-à son inclination – refus ou acceptation :


Et en fonction des variations constatées, Il va intervenir : s'Il voit un doute favorable dans le cœur d'un agnostique, Il va progressivement le dévoiler jusqu'à l'acceptation et la soumission pleine et entière ; et s'Il constate un doute défavorable dans le cœur d'un croyant, Il va peu à peu le voiler jusqu'au rejet complet de toute croyance.


C'est ainsi qu'Il change la destination finale des gens : si le premier était voué à l'enfer, Il va modifier son livre et le promettre au paradis, créant pour lui les bonnes œuvres nécessaires à la réalisation de ce destin ; si le second était initialement promis au paradis, Il va modifier son livre et le vouer à l'enfer, créant pour lui les mauvaises actions nécessaires à la réalisation de ce destin.


Mais ALLAH ﷻ peut aussi créer des mauvaises actions destinées à mener le croyant au paradis, ou des bonnes actions destinées à conduire le mécréant en enfer :


Ainsi, si le croyant commet un péché, le fait qu'il n'attribue la faute qu'à lui-même, doublé d'un repentir sincère, constituera l'ensemble de hassanatan nécessaires à faire pencher sa balance du bon côté ;


Et si le mécréant fait une bonne action, mais qu'il s'en attribue tout le mérite et s'en enfle d'orgueil, cela constituera l'ensemble des sayyi'atan nécessaires à faire pencher sa balance du mauvais côté.


Dans tous les cas, rien n'est jamais acquis, et il convient en permanence de surveiller son cœur, afin d'interroger sa foi et sa confiance en ALLAH ﷻ ; et de faire constamment les causes qui éloigneront et dissiperont les doutes : adorations, Dhikr, Du'as, bonnes fréquentations...


Car ce sont elles qui chasseront le waswas qui mène le cœur à la mécréance.

 

OBTENIR CE POST EN FORMAT PDF

 

Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation écrite de l'auteur.

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout