top of page

Sache reconnaître et suivre ton Harun

Dernière mise à jour : 13 avr. 2021

بسم الله الرحمن الرحيم


Ne lâche jamais la main de ton Shaykh.


Comme Sayyidina Muhammad ﷺ, dans ton cœur, est le point d'intersection entre toi et ALLAH ﷻ, le Shaykh est le point d'intersection entre toi et Muhammad ﷺ – entre le monde matériel (la terre) et le monde spirituel (le ciel) : sans le Shaykh, tu ne peux pas trouver Muhammad ﷺ dans ton cœur ; et sans Muhammad ﷺ, tu ne peux pas trouver ALLAH ﷻ.


Aussi, si tu lâches la main du Shaykh, tu seras inévitablement coupé de cette ligne de vie qui te mène vers ALLAH ﷻ via Son Messager ﷺ.


Les Bani Isra'îl, qui avaient lâché la main de leur Shaykh en refusant de suivre Sayyidina Harun عليه السلام, se sont trouvés livrés à leur âme (Nafs) incarnée par le Samaritain.


Car Sayyidina Musa عليه السلام, physiquement absent, représentait l'esprit muhammadien ; et son frère Harun représentait son occurrence physique contemporaine, c'est-à-dire le Shaykh.


Mais dès que Sayyidina Musa عليه السلام n'a plus eu de réalité matérielle, de présence effective ; dès que par son absence il fut de l'ordre du spirituel (un souvenir), les disciples, qui ont refusé de reconnaître son substitut physique (Harun عليه السلام), se sont tournés vers ce qui incarnait leur âme (Nafs) : le Samaritain – lequel reconnaît parfaitement avoir suivi ce que lui a suggéré son âme :


قَالَ بَصُرْتُ بِمَا لَمْ يَبْصُرُوا۟ بِهِۦ فَقَبَضْتُ قَبْضَةً مِّنْ أَثَرِ ٱلرَّسُولِ فَنَبَذْتُهَا وَكَذَٰلِكَ سَوَّلَتْ لِى نَفْسِى
Il dit : « J'ai vu ce qu'ils n'ont pas vu : j'ai donc pris une poignée de la trace de l'Envoyé ; puis, je l'ai lancée. Voilà ce que mon âme m'a suggéré ». (Qur'an 20:96)

Ainsi, par cette parabole, ALLAH ﷻ nous avertit des conséquences de ne pas suivre les substituts physiques de Son Messager ﷺ : en d'autres termes, ça n'est pas parce que le Prophète ﷺ n'est plus physiquement présent avec nous, qu'il faut se détourner de ses héritiers désignés par lui et les négliger, pour se jeter dans les bras de son âme.


Qu'ALLAH ﷻ nous inspire d'identifier les Harun qu'Il a eu la Miséricorde de nous accorder, en l'absence du Prophète ﷺ, comme substituts physiques porteurs de sa lumière, et de mettre sur notre chemin.


Et de reconnaître en eux l'autorité incarnée et la voix de la guidance vers LUI.


Et de les suivre avec humilité.

 
 

Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation écrite de l'auteur.

Posts récents

Voir tout
bottom of page