Remise à zéro

Dernière mise à jour : 4 oct.

بسم الله الرحمن الرحيم


Le Dhikr prolongé dans le temps agit sur cette carte mère qu'est le cœur comme un reset, un wipe data, une réinitialisation d'usine : à force de répéter Le Nom de ALLAH ﷻ, tout le reste disparaît et il ne finit plus par rester, permanente, que Cette Présence.


C'est un vrai travail de sape au bon sens du terme qui ramène le cœur – saturé de péchés, de passions, de tout un tas de choses autres que ALLAH ﷻ (donc de Shirk) – à son état de Fitra originel.


C'est la raison pour laquelle un Dhikr régulier, constant, prolongé, ne peut pas échouer, en vertu de la loi physique selon laquelle un contenu versé dans un contenant en chasse nécessairement un autre : remplis un réservoir d'eau, et l'air en disparaîtra – et c'est là le principe des vases communicants.



Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation écrite de l'auteur.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout