top of page

Quand même Son Nom S'efface

Dernière mise à jour : 28 mai 2023

بسم الله الرحمن الرحيم


Arrive le moment où tu n'as même plus besoin de nommer ALLAH ﷻ.


De dire Le Nom ALLAH ﷻ.


Nommer, c'est encore avoir du recul : il y a encore une distance entre toi et Ce Que tu désignes par Ce Nom, Ce Que tu évoques.


Quand tu dis "Pierre", cela signifie qu'il y a toi, ET Pierre : Pierre est autre, tu existes par rapport à Pierre, il y a une relation, une projection distante du nommé Pierre (en linguistique on parle de signifié).


Mais quand tu t'éteins en ALLAH ﷻ et qu'il n'y a plus que ALLAH ﷻ, même Le Nom Se dissipe et S'efface – car Le Nom ne sert qu'à nommer, à désigner.


Et quand tu n'as plus besoin de nommer c'est que la distance entre toi et Le Nommé s'est abolie : il y a confusion, fusion, extinction : celui qui éprouvait le besoin de nommer n'existe plus, il s'est évanoui dans ce qu'il avait besoin de nommer.


On n'éprouve pas le besoin de se nommer soi-même, et on ne nomme les autres que par rapport à soi, pour les différencier de soi ; mais quand il n'y a plus de soi, il n'y a plus les autres non plus puisque celui qui voyait les autres en tant que nommés et les faisait exister par rapport à soi n'existe plus : tout s'est dissipé de fait.


Ainsi Le Nom ALLAH ﷻ n'a lieu que par rapport à soi ; quand il n'y a plus de soi, il n'y a plus ni Nom ni Nommé Relatif – il n'y a plus que L'Essence Absolue.


Le Néant de L'Unicité.


Et L'Un n'a pas besoin de Se Nommer.


Il n'y a que les autres, les créatures, qui ont besoin de Le Nommer pour évoquer Ce qui les dépasse.


Et quand une créature revient à Cette Essence fondamentale, elle EST Cette Essence et n'a pas besoin de Se Nommer.


Elle existe, tout simplement, sans aucune relation ni relativité.


C'est ainsi que dans la voie on glisse invariablement du Nom ALLAH ﷻ au pronom impersonnel Huwa/Hu – LUI : les contours s'effacent inexorablement au fur et à mesure qu'on se rapproche.


Jusqu'à ce qu'il n'y ait plus, à notre regard, ni ALLAH ﷻ, ni Huwa – vu qu'il n'y aura plus à ce moment ce regard subjectif, qu'il n'y aura plus le sujet, en tant que créature, porteuse de ce regard.


Il n'y aura que L'Essence Unique, Qui n'a pas besoin de Se Nommer pour exister et Se désigner à Son Regard Unique.


Pour résumer : arrive un moment où on n'a plus besoin de LE nommer : on ne nomme que l'autre, ou on ne se nomme que par rapport à l'autre ; quand il n'y a plus d'altérité il n'y a plus besoin de noms car il n'y a plus de nommable/plus rien à nommer ; les noms ne sont que des créations à l'usage des créatures ; quand il n'y a plus que Le Créateur, L'Essence Absolue, les noms relatifs n'ont plus lieu d'être ; Il ne Se nomme que par rapport à Ses Créatures, une fois les créatures retournées à LUI (à Son Essence – à leur essence), il n'a plus à Se Nommer.



Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation écrite de l'auteur.

44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page