Poésie et Walâyah

Dernière mise à jour : 27 oct. 2020

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Tous ne le cultivent pas forcément, mais les Awliya possèdent nécessairement l'attribut poétique - entendu comme cette capacité de faire le rappel d'ALLAH par le moyen de la composition (ou combinaison) verbale.

Chez le Walî, ce moyen est principalement vécu comme un exutoire (une façon de déverser son trop-plein d'Amour) et se manifeste comme un élan du cœur.

La poésie étant un attribut divin, tous les Awliya en sont forcément dotés.

Mais tout poète, inversement, n'est pas forcément un Walî.

Car ALLAH distribue depuis toujours ce don à quelques individus dans la masse, afin de rappeler Sa Présence en faisant chanter à ces élus la beauté de Sa Création.

Que les poètes soient musulmans ou pas, qu'ils soient conscients ou pas de cette attribution.

Mais sans être des Awliya, ils jouissent tout de même, par cet attribut divin, d'un rang particulier auprès d'ALLAH, qui leur prête souvent des destins remarquables.

Cette distinction du poète, tant dans le destin que dans le rang, s'étend à l'artiste en général - car ALLAH, qui est LE Créateur Suprême (Al-Khaliq), attribue aux humains un peu de Sa faculté créatrice, en la scindant en plusieurs disciplines (musique, peinture, sculpture...).

On peut imaginer que le Walî est doté de la compétence en chacune de ces disciplines, bien qu'il ne les cultive pas forcément - et en tout cas pas toutes à la fois.

Sa vocation première demeurant l'éducation des âmes et l'appel à ALLAH.

Les arts n'étant quant-à eux qu'un moyen indirect de faire le Dhikr.

Et ALLAH est plus savant.


Poésie et Walâyah - Blog - Stéphane Abdallah ILTIS
Sayyidina Wa Mawlana Djalâl Ad-Dîn Rûmî

(Soutenir mon travail.)

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout