top of page

Les trois dimensions de L'Esprit

Dernière mise à jour : 9 oct. 2023

بسم الله الرحمن الرحيم


L'Esprit – comme station, comme point de vue – c'est ce qui est détaché des choses, de la création, pour les observer et en être conscient.


L'Esprit n'est pas du monde matériel et le considère avec distance, de loin, avec hauteur – et on parle là, bien évidemment, de L'Esprit Divin Le Plus Pur : Ruh.


Mais comme on le sait, avec l'apparition du corps, une partie de L'Esprit Se détache, chute, et forme Nafs, entièrement dédiée à la matière.


Depuis cette partie dégradée de L'Esprit comme Maqam, au contraire de Ruh, on ne voit QUE la matière dans sa dimension la plus élémentaire, de l'intérieur, car elle baigne dedans ; alors que, depuis Ruh, on en perçoit la Haqiqa Muhammadiyya (et c'est là la vraie conscience des choses), en plus de ressentir La Présence Divine au-dessus, en prise directe : car Ruh n'est pas "dans" la matière, mais la coiffe, la domine, la surplombe – comme un balcon à l'opéra domine la scène en termes de point de vue – en plus d'être au contact direct du ciel (et si Ruh c'est le balcon, Nafs c'est la fosse).


Au moment de la formation de Nafs, simultanément, s'est révélé l'esprit personnel, créé et formé de toutes les caractéristiques propres de l'homme qui constituent son identité : c'est ce qu'on appelle "toi", l'identité, le Proprium...


Ruh et Nafs, en tant que pôles (Nord et Sud), sont invariables : ils ne bougent pas ; la variable, c'est le Proprium, qui oscille de l'un à l'autre – et c'est là sa vocation.


Mais comme l'esprit personnel est créé de lumière muhammadienne, et que la lumière muhammadienne est le lien intangible avec La Lumière Originelle, il reste (quelle que soit sa position sur l'échelle de Nafs à Ruh) nécessairement lié à Ruh par un câble de lumière muhammadienne – et c'est là l'esprit muhammadien, aussi appelé "esprit de l'esprit" : c'est le lien entre l'esprit personnel créé et L'Esprit Divin Incréé (Ruh).


Et l'esprit muhammadien agit un peu à la manière d'un élastique, car il a vocation à toujours tirer l'esprit personnel, le Proprium, vers Ruh.


On peut considérer que Nafs, en tant que telle, pour être tombée au stade de la matière et s'y être liée, n'est plus vraiment de L'Esprit dans Sa Dimension Éthérée.


Restent de L'Esprit, en revanche :

  • Ruh (bien évidemment) ;

  • L'esprit personnel, qui est lié au premier par l'esprit muhammadien ;

  • Et l'esprit muhammadien, donc, qui assure la jonction permanente entre les deux.


Et on a là les trois dimensions de L'Esprit, par ordre ascendant : l'esprit (l'esprit personnel ou Proprium), l'esprit de l'esprit (l'esprit muhammadien), et Le Secret de L'Esprit (Ruh).


Les trois dimensions de L'Esprit - Blog - Stéphane Abdallah ILTIS
Les trois dimensions de L'Esprit - Blog - Stéphane Abdallah ILTIS

Et ce qui fait de ces trois dimensions qu'elles sont de L'Esprit, c'est leur lien muhammadien – quand Nafs n'est plus directement rattachée à Ruh par ce lien (même si elle est de Ruh, par essence, elle n'y revient que par un processus de purification indépendant – et c'est ce phénomène d'annihilation progressive, par purification, qui fait que l'esprit personnel est de moins en moins attiré par elle et remonte nécessairement à Ruh).


Cependant, il y a un risque que cet élastique qu'est le lien muhammadien finisse par se distendre au point de lâcher, si l'esprit personnel est trop attiré par Nafs – si même il est carrément tiré vers elle, par les pieds, par Shaytan ; d'abord il s'amenuise au point de devenir imperceptible, inopérant, impropre à remplir sa fonction de lien conducteur ; puis il cède carrément, et c'est la rupture : alors l'esprit personnel n'est plus du tout relié à Ruh dont il se voit coupé net, il a rompu son fil de vie, il a perdu son attache muhammadienne au Divin et, par Cette Loi Divine qu'est la loi de la gravité, il tombe définitivement et lourdement au stade le plus bas de Nafs, duquel il ne peut plus bouger faute de corde ou d'échelle pour remonter : c'est la chute au fond du puits, l'égarement, la perdition ; et la mise à la merci de tous les Shayatin, qui s'emparent de leur proie, ne la laissent pas repartir, l'aliènent, la corrompent, achèvent de la perdre.


Alors l'esprit personnel, non seulement perd peu à peu ce qu'il lui restait de lumière muhammadienne, par la rupture du lien muhammadien qui l'alimentait de sa lumière, par la perte de l'esprit muhammadien, mais encore s'enténèbre définitivement, par sa soumission de fait à Nafs et aux diables.




Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation préalable de l'auteur.

Posts récents

Voir tout

1 commentaire


Annwn
Annwn
30 août 2023

Le « Cable » de Lumière...

« La vérité se révèle plutôt au Cœur de l'homme qu'à sa raison », dit Hippolyte Destrem, parce que le Cœur de l'homme est inspiré par l'Esprit féminin.

Il était endormi, mais son Cœur veillait.

Pour trouver la Vérité, il n'y a que deux voies à suivre : celle de la Science et celle de l'Amour.

La Religion, c'est la voie de l'Amour.

L'Amour, c'est le « Lien moral » qui unit l'homme à l'Esprit féminin, et c'est ce « Lien » qui est la Religion ; c'est la « Chaîne d'Or », le « Rayon céleste », l'« Axis Mundi » ou la « Colonne vertébrale » de la Manifestation Universelle ; c'est…

J'aime
bottom of page