top of page

Le processus créateur à travers l'homme

Dernière mise à jour : 24 nov. 2023

بسم الله الرحمن الرحيم


  1. Émission par ALLAH ﷻ de l'idée créatrice par la parole/le verbe = c'est le mouvement descendant (downloading) ;

  2. Réception/perception/fixation par les sens physiques ou spirituels (le support : la feuille, la toile, la pierre...) = c'est la phase d'écriture (writing) ;

  3. Traitement/transformation/analyse par Nafs ou Ruh (la lecture par le cerveau ou le cœur, par l'intellect ou l'émotion, par la créature ou Le Créateur...) = c'est le mouvement remontant (uploading).


Le plus court chemin du processus créateur, c'est quand ALLAH ﷻ – quasi simultanément et avec une instantanéité parfaite – émet l'inspiration/l'idée (étape 1) ; la fixe par l'esprit/l'imaginaire (étape 2) ; et la considère/lit ainsi posée, avec L'Esprit, avec tout ce que ça implique en termes [d'analyse et] de transformation (étape 3) : c'est l'état du kun fayakun, par lequel l'idée sitôt émise (étape 1) est fixée (étape 2), puis réfléchie, manifestée, perçue ainsi fixée (étape 3), avec autant de possibilités de transformations que souhaité.


Le plus long chemin, c'est quand ALLAH ﷻ émet l'inspiration, qu'elle est fixée par les sens physiques, et lue avec le regard restreint de Nafs : elle est protégée en écriture et on ne peut que la subir telle quelle ; elle peut tout aussi bien être fixée par l'esprit (au cours d'un rêve par exemple, ou d'une vision) et lue avec Nafs/‘Aql sans possibilité d'exploitation ou de transformation ; elle peut aussi être fixée par les sens (Basar) mais lue avec Ruh/l'œil du cœur (Basira) avec une possibilité plus ou moins étendue de modification/réécriture selon le degré d'ouverture.



Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation préalable de l'auteur.

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page