L'obligation du Da'i

Dernière mise à jour : 13 avr. 2021

بسم الله الرحمن الرحيم


Le Da'wa est plus important au Regard d'ALLAH ﷻ que la stricte adoration personnelle :


Adorer ALLAH ﷻ, c'est bien.


Inviter et inciter les autres à l'adorer, c'est mieux !


Ainsi, quiconque a reçu des dispositions évidentes à l'appel, et semble indubitablement destiné à cette charge, ne pourra pas s'en exonérer aussi facilement sans avoir de comptes à rendre - quand bien-même ce serait pour se consacrer à Son adoration exclusive.


Ainsi Sayyidina Musa عليه السلام dut-il se justifier, à La Demande Expresse de son Seigneur, d'avoir laissé son peuple (Qur'an 20:83-84) :


وَمَآ أَعْجَلَكَ عَن قَوْمِكَ يَٰمُوسَىٰ
« Pourquoi Moïse t'es-tu hâté de quitter ton peuple ? »
قَالَ هُمْ أُو۟لَآءِ عَلَىٰٓ أَثَرِى وَعَجِلْتُ إِلَيْكَ رَبِّ لِتَرْضَىٰ
Ils sont là sur mes traces, dit Moïse. Et je me suis hâté vers Toi, Seigneur, afin que Tu sois satisfait.

Et, pour répondre à ce départ prématuré de Son Messager et à la présomption qu'elle recouvre ("Ils sont sur mes traces", c'est-à-dire : "Tout va bien !"), ALLAH ﷻ a éprouvé le peuple de Musa (Qur'an 20:85) :


قَالَ فَإِنَّا قَدْ فَتَنَّا قَوْمَكَ مِنۢ بَعْدِكَ وَأَضَلَّهُمُ ٱلسَّامِرِىُّ
ALLAH ﷻ dit : « Nous avons mis ton peuple à l'épreuve après ton départ. Et le Sâmirî les a égarés. »

Ainsi nous signifie-t-Il qu'une mission de Da'wa doit se poursuivre jusqu'au bout, que rien n'est gagné d'avance, et que le Da'i ne doit en aucun cas relâcher son effort quand tout lui semble acquis.


Car il a non seulement une mission d'appelant, mais aussi d'accompagnant : il doit éduquer, initier, soutenir celui qu'il met sur La Voie d'ALLAH ﷻ, et ne pas l'y laisser livré à son âme sitôt après l'avoir orienté.


Et si le Da'i relâche son effort, ALLAH ﷻ peut donc cesser de guider ceux qu'il a appelés : ce qui tend bien à démontrer que la guidance par ALLAH ﷻ est étroitement conditionnée à celui qui en est la cause, plus encore qu'à celui qui en est l'objet.


Et s'Il voile tant de cœurs c'est bien pour éprouver, notamment, ceux qu'Il a déjà guidés, et examiner leur intention d'exécuter Son Commandement (Qur'an 16:125) :


ٱدْعُ إِلَىٰ سَبِيلِ رَبِّكَ بِٱلْحِكْمَةِ وَٱلْمَوْعِظَةِ ٱلْحَسَنَةِ ۖ وَجَٰدِلْهُم بِٱلَّتِى هِىَ أَحْسَنُ ۚ إِنَّ رَبَّكَ هُوَ أَعْلَمُ بِمَن ضَلَّ عَن سَبِيلِهِۦ ۖ وَهُوَ أَعْلَمُ بِٱلْمُهْتَدِينَ
Par la sagesse et la bonne exhortation appelle au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c'est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s'égare de Son Sentier et c'est LUI qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés.

Et de faire les causes de Sa Volonté (Qur'an 3:104) :


وَلْتَكُن مِّنكُمْ أُمَّةٌ يَدْعُونَ إِلَى ٱلْخَيْرِ وَيَأْمُرُونَ بِٱلْمَعْرُوفِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ ٱلْمُنكَرِ ۚ وَأُو۟لَٰٓئِكَ هُمُ ٱلْمُفْلِحُونَ
Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront.

Ainsi, dans le rapport entre le mécréant et le croyant, ce n'est pas tant le premier qu'ALLAH ﷻ observe que le second ; tout comme il observe davantage l'appelant que l'appelé.


Car il ne saurait y avoir d'appelés sans appelants.


Les seconds sont donc, en toute logique, davantage soumis à Son Contrôle.


Qu'ALLAH ﷻ fasse de nous des Da'i assidus, intransigeants, déterminés, et persévérants, afin de ne pas Le décevoir.

 

OBTENIR CET ARTICLE EN FORMAT PDF

 

Tous droits réservés © Stéphane Abdallah ILTIS / Abu Al-Huda : toute reproduction interdite, même partielle, sans autorisation écrite de l'auteur.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout