Être un Shaykh ou avoir un Shaykh ?

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ



Le vrai Walî, le Véridique, se reconnaît notamment au fait que, pour lui, il n'y a pas d'autre Shaykh que son Shaykh.


Un vrai Shaykh se reconnaît donc au fait qu'il ne se sent pas Shaykh : le seul Shaykh, pour lui, c'est son Shaykh - que ce dernier soit vivant ou mort.


Jamais on n'entendra un Shaykh authentique dire : "Je suis Shaykh" ; toujours on entendra un Shaykh authentique dire : "Mon Shaykh..."


Et ce lien de disciple à maître - fait d'humilité absolue, d'amour pur et de déférence - perdurera dans l'au-delà.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout