Discerner la Lumière dans les cœurs égarés

بسم الله الرحمن الرحيم


Nous avons beau être tous très différents, nous avons tous au plus profond de nos cœurs une part du même Esprit Divin.


Et il suffirait que nos ego, qui nous opposent les uns les autres, se dissipent, comme autant de voiles, pour que se retrouvent et se réunifient tous ces fragments épars de La Lumière.


Aussi, ne juge pas avec ton ego cette créature qui t'interpelle ou te prend à partie ; vois-plutôt en elle, avec l'Œil de ton cœur, cette Lumière qu'elle et toi avez en commun.


Et à l'ignorance, réponds par "Paix" (Coran 25:63) :


وَعِبَادُ ٱلرَّحْمَٰنِ ٱلَّذِينَ يَمْشُونَ عَلَى ٱلْأَرْضِ هَوْنًا وَإِذَا خَاطَبَهُمُ ٱلْجَٰهِلُونَ قَالُوا۟ سَلَٰمًا

Alors peut-être réveilleras tu en cette créature, par ta miséricorde et ta compassion à son égard, cette lueur éteinte et enfouie.


Et c'est là la clé du Da'wa bien compris :


Est Da'i, profondément, au sens muhammadien du terme, celui qui a appris à voir en chacun, au-delà des considérations superficielles (le comportement immédiat de l'autre et l'impact qu'il peut avoir sur l'ego), son point d'ancrage avec Le Divin.


Tout comme le soigneur voit, dans l'animal blessé qui ne se laisse pas faire, son rétablissement et sa guérison, plutôt que sa rage apparente :


Son regard porte et voit au-delà de ce qu'il paraît.


Cela est une forme de dévoilement et de clairvoyance : être capable de voir la part de divin dans le pire des mécréants (en apparence), et le croyant pieux qui sommeille en lui ; Sidna Shaykh Rajab (قدس الله سره), du temps de son séjour terrestre, avait ce don (entre autres).



Mais quiconque est doté de ce don est tout aussi capable de voir celui qui, irrécupérable, est définitivement perdu.


De telle sorte qu'il ne s'épuisera pas en efforts inutiles auprès des cas désespérés, et se concentrera exclusivement, Bi Idhni ALLAH ﷻ, sur ceux qui sont promis à la guidée.

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout