Al-Muminin

Dernière mise à jour : 26 août 2019

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


Ma belle-famille est une petite famille farouche, un peu craintive et repliée sur soi.


Ses membres vivent à plus de 10 au Maroc, très chichement, entassés dans une modeste demeure qui leur appartient, dans l'ombre du père décédé très tôt.


C'est que le souvenir de cet homme, très bon et très pieux, réputé pour sa générosité et sa miséricorde, plane encore dans la maisonnée, et même dans le quartier.


Il est mort le dernier vendredi d'un mois de Ramadan (les porteurs assurent que la dépouille de cet homme massif, de plus de 100 kilos, était étrangement légère sur le long trajet du cimetière), et sa veuve et ses enfants, traumatisés, ne s'en sont jamais vraiment remis.

Pourtant, ils ne se plaignent jamais, ni de ce départ prématuré, ni de leurs très modestes conditions de vie, la famille entière survivant avec le seul salaire du frère aîné, qui avait repris l'emploi du père à son décès, interrompant ainsi, pour le service des siens, des études qui s'annonçaient prometteuses.


Tous, ils sont extrêmement serviables et pudiques, accueillants et généreux, et d'une humilité sans limites.


Ma belle mère est une vieille dame souriante et alerte, qui souffre en secret de bien des maux de la vieillesse, mais ne se plaint jamais ; moi dont le cœur est endurci, j'ai pour elle une tendresse particulière, et rien qu'au son de sa voix mon cœur s'adoucit instantanément.


Plus j'avance dans l'Islam, plus je le connais, et plus je me rends compte qu'ils ont naturellement les sifat du Prophète (صلى الله عليه وسلم) - et pour cause : ils en descendent en ligne directe par Sidna Moulay Idriss, tant du côté paternel que maternel.


Un jour j'ai croisé mon épouse dans la rue, et elle baissait tellement la tête qu'elle ne m'a même pas vu, ne faisant même pas attention à mes interpellations : sur le coup je me suis gentiment moqué d'elle, mais j'ai appris, peu de temps après, qu'il s'agissait d'une Sunna importante, directement prescrite par le Prophète lui-même (صلى الله عليه وسلم).


Telle est ma belle famille.


Ô vous qui croyez, invoquez abondamment pour elle, s'il vous plaît, et particulièrement pour mon beau-père que je n'ai pas connu mais qui me manque terriblement - qu'ALLAH lui fasse miséricorde.


Al-Muminin - Blog - Stéphane Abdallah ILTIS

(Avec une pensée émue pour mes propres parents, qui ont la même gentillesse, la même serviabilité, et la même humilité, et en qui on retrouve, bien qu'ils ne soient pas - ou plus - croyants, les fondamentaux de la charité chrétienne, ancrée si profondément dans la culture et l'éducation françaises tant Sayyidinna Issa/Jésus (عليه السلام), comme Sayyidina Muhammad (صلى الله عليه وسلم), a marqué profondément sa communauté.)


(Soutenir mon travail.)

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout